Budget Indonésie

Budget Voyage Indonésie | Toutes les infos pratiques

Bonjour et bienvenue sur notre blog ! Comme vous pourrez le remarquer, notre blog se refait une beauté.
Donc désolés pour le design douteux, la mise en page totalement dégueu et l’absence de photos. 🙏
On est sur le coup ! 🙃
Merci de votre compréhension. Bisous.

2 mois en Indonésie, c’est l’heure de faire le bilan et de vous parler du budget de la 5ème étape de notre tour du monde ! C’est aussi l’étape qui clôture notre périple en Asie après 7 mois de vadrouille sur ce merveilleux continent. L’Indonésie, un sacré coup de coeur ! Il y a tellement de choses à faire que nous y reviendrons un jour ! C’est sûr !

Nous avons adoré le peu qu’on en ait vu. Parce qu’après 1 mois passé à la découverte de l’île de Java, nous avons voulu faire une pause sur Bali. Notre pote Thomas habite ici depuis 5 ans et nous n’étions encore jamais venus le voir, c’est l’occasion de profiter un peu de lui et de nous prendre des petites vacances. C’est le moment parfait, ça fait 6 mois que nous sommes partis, nous avons besoin de nous poser un peu et de faire du rien. Comme en vacances 😉

ITINERAIRE en INDONESIE

Nous arrivons en Indonésie à l’aéroport de Jakarta. Nous passons la nuit dans l’aéroport et dès le lendemain nous partons directement pour Cianjur.

L’île de Java, nous a beaucoup marqué. Tout d’abord grâce à notre expérience au sein de « Volunteers in Java » à Cianjur. Un séjour chez l’habitant avec un peu de volontariat et des visites authentiques organisées par nos hôtes devenus des amis. L’île de Java, c’est beaucoup d’authenticité, encore peu de tourisme (surtout en fin de saison des pluies) et des paysages sublimes dans la région des volcans, à l’Est.

Bali c’est très très beau mais c’est aussi très touristique. Toute la région sud de l’île regorge de plages et de bars à touristes, en revanche, le centre de l’île est une merveille pour les yeux, des petits villages, des rizières en terrasse d’un vert éclatant, des temples balinais. On retrouve un peu cette sérénité javanaise. Mais attention, ne pas confondre les 2 îles ! Java est musulmane, Bali est hindouiste, elles sont très proches mais n’ont pas les mêmes coutumes !

Nous profiterons de notre pause à Bali pour aller passer quelques jours sur les îles Gilis. Des petites îles paradisiaques, aux eaux turquoises et aux superbes fonds sous-marins. On a même nagé avec des tortues !!

Ile de Java :

  • Cianjur : 5 jours
  • Pangandaran : 4 jours
  • Yogyakarta : 10 jours
  • Volcan Bromo : 1 jour
  • Volcan Kawah Ijen : 1 jour
  • Iles Gilis : 4 jours
  • Bali : 33 jours
  • Total :  58 jours en Indonésie

Mais nous n’avons tellement rien vu de l’Indonésie, il nous reste mille choses à voir, entre Sulawesi et les îles Raja Ampat, entre l’île de Sumatra, la Papouasie et les Moluques, entre les treks de Kalimantan et les îles Flores et Komodo, on pourrait y rester une vie ! Alors, nous y reviendrons un jour, c’est certain ! 🙂

OBTENIR SON VISA INDONESIEN

Le prix du Visa On Arrival (à l’aéroport, à l’arrivée) : 35 $ pour 30 jours sur le territoire

Prix du renouvellement pour 30 jours supplémentaires : 355 000 roupies

Si votre souhait est de passer 2 mois en Indonésie et que vous avez la possibilité de faire votre visa 60 jours à l’avance, alors ça sera la solution la moins pénible et aussi la moins chère !

Le demander à l’avance depuis une grande ville comme Bangkok, vous coûtera environ 50 $ alors que ça nous est revenu à environ 62 $ en faisant un renouvellement sur place.

Si jamais vous souhaiter faire un renouvellement, voici la procédure (pour nous c’était au poste d’immigration de Bali, près de l’aéroport de Denpasar) :

  • Vous devez faire la demande au moins 15 jours après votre entrée sur le territoire (nous nous sommes fait refoulé à Yogyakarta car nous nous y présentions 12 jours après être arrivés en Indonésie, nous avons dû alors attendre d’être sur Bali pour faire notre demande)
  • Il faut faire la demande aux postes d’immigration des grosses villes (Jakarta, Yokyakarta, Denpasar…) mais vous pouvez aussi passer par des agence qui prendront une commission.
  • Cette demande vous immobilise au minimum une semaine. Vous devrez en tout aller 3 fois à l’immigration : 1/ Vous déposez votre passeport et remplissez le formulaire de demande de renouvellement 2/ Vous repartez 3 jours après pour faire la photo et payer 3/ Vous revenez encore 3 jours après pour récupérer votre graal. Sachant que l’on parle en jours ouvrés et que bien sûr le week-end c’est fermé !
  • Si vous avez sur vous des photos d’identité, ça ne servira à rien puisque ce sont eux qui prennent les photos via ordinateur.

Bon, tout cela reste relatif dans la mesure où tout peut changer à tout moment. C’est à dire que ça peut dépendre de l’endroit où vous faites la demande, sur qui vous tombez à l’immigration, etc… On a lu plusieurs choses différentes en fonction des différents postes d’immigration, donc ces informations ne sont pas forcément garanties (pour preuve, vous lirez plein de choses différentes sur le net en fonction de l’expérience de chacun).

Tout cela est en train de changer un peu !

Nous avons eu l’information très récente comme quoi une exemption de visa devrait être mise en place très bientôt pour entre autres les ressortissants européens.

Ce n’est encore qu’un projet de loi car une autre loi indonésienne prévoit que des exemptions de visa ne peuvent être approuvées que sur une base réciproque. Donc pour le moment, il faut toujours faire la queue pour obtenir un visa d’entrée 30 jours à 35 dollars…

BUDGET en INDONESIE

  • Cours moyen en janvier/février 2015 : 1 € =  14 400 roupies indonésiennes.
  • Nous avions prévu pour ce pays un budget de 24 € par jour et par personne.
  • Notre budget final est de 21,46 € par jour et par personne (hors visa, 55€) sur un total de 58 jours passés dans le pays.
  • Nous avons économisé au total 185 € à tous les 2 par rapport à notre budget prévisionnel !

Il faut prendre en compte le fait que nous nous sommes payé des petites vacances de luxe avec l’appartement que nous avons loué pour un mois à Séminyak mais que par là aussi nous avons réduit nos dépenses en transport et visites puisque nous nous la sommes littéralement coulée douce 😉

On s’est fait pas mal plaisir avec des bons restos (sushis 3 fois, fruits de mer sur la plage…) mais le reste du temps nous faisions des courses et mangions à l’appart.

Donc l’un dans l’autre, on est assez contents même si on a bien conscience que si nous avions voyagé de la même manière que dans nos précédents pays, nous aurions pu nous en tirer pour maxi 13 ou 15 € par personne.

  • Nourriture et boissons : 2 ou 3 repas par jour en restos, stands de rues, cuisine dans notre appart à Bali, eau, cafés et bières incluses.
  • Hébergement : chez l’habitant, guesthouses, hôtels pas chers et location d’appartement pour notre long séjour sur Bali. 
  • Transports : bus, bateau, scooter, essence et parking.
  • Visites : les entrées sur les sites touristiques payants, les temples…
  • Extras : les dépenses qui ne rentrent pas dans les catégories précédentes.

GRAPHIQUE

INFOS TARIFS INDONESIE POUR FUTURS VOYAGEURS

Voici quelques exemples de prix de dépenses quotidiennes en Indonésie pour vous éviter les arnaques :

  • 1 nuit en chambre double avec sdb (sans clim) sur Java : 120 000 en moyenne
  • 1 nuit en chambre double avec sdb privée (sans clim) à Bali : 150 000 en moyenne (ça dépend bien sûr où vous vous trouvez. Il y a un sacré écart de prix entre Séminyak et Ubud par exemple)
  • 1 nuit en chambre double avec sdb privée (sans clim) sur les îles Gilis : 200 000 en moyenne (nous avons payé 150 000 pour du très basique), les prix grimpent lorsque le resort a la clim, une piscine et est proche de la mer (à partir de 500 000 la nuit)
  • 1 repas en resto de rues : entre 15 000 et 25 000 roupies et bien souvent même aux alentours de 10 000 hors des zones touristiques. On mange donc facilement pour moins d’1 €.
  • 1 pizza : entre 60 000 et 120 000 roupies
  • 1 bouteille d’eau 1,5 L : 8 000 roupies
  • 1 paquet de Marlboro : 18 500 roupies au supermarché
  • 1 bière Bintang de 60 cl achetée en supermarché : 28 000 roupies
  • 1 café instantané : 3 000 roupies
  • Location de scooter : maxi 50 000 par jour si vous louez la journée. Et entre 25 000 et 35 000 si vous louez au mois (comme nous) pour des scoters neufs et 125 cc. 

Frais de retrait en Indonésie

Nous n’en avons pas eu, les banques semblent ne pas en prélever. Bien vérifier cependant, on a croisé des voyageurs qui avaient eu des frais avec certains distributeurs.

Internet/wifi en Indonésie

Ca marche pas trop mal ! Nous avons eu toujours de la chance, toujours un wifi correct. Les guesthouses et les hôtels le proposent tous gratuitement.

Supermarchés

A l’instar des 7/Eleven de Thaïlande, ici les supérettes ce sont des Alfamart, Indomaret, Circle K ou encore Minimart et vous les trouverez absolument partout ! Besoin de café, de papier toilette, de gateaux, d’eau ou de cigarettes ? Tout y est !

Nos trajets en Indonésie (bus, train, bateau, scooter)

Alors concernant les trajets, il faut savoir que le kilométrage ne sera d’aucune manière représentatif du temps que vous mettrez. Les routes sont en très mauvais état, les bus pas tip top, ce qui fait qu’en moyenne, pour faire 100 bornes, il vous faudra au moins 4h. C’est long, il faut être trèèèès patient ! De la même manière, dans la région volcanique et montagneuse de l’Est de Java, pour faire 100 km, nous avons mis 7h…

  • Jakarta – Cianjur : 4h de bus / 106 km /65 000 roupies.
  • Cianjur – Pangandaran : 9h de bus / 230 km / 95 000 roupies.
  • Pangandaran – Yogyakarta : 7h de bus / 262 km / 85 000 roupies.
  • Yogyakarta – Borobudur : 2h / 40 km / 47 000 roupies.
  • Yogyakarta – Cemoro Lawang : 11h de minibus / 365 km / 167 000 roupies.
  • Cemoro Lawang – Probolinggo – Sempol – Kawah Ijen  : 7h45 de minibus / 110 km / 245 000 roupies.
  • Kawa Ijen (Java) – Séminyak (Bali) : le parcours du combattant, on s’est fait arnaqué à plusieurs reprises, on a dû prendre 4 ou 5 bus différents et un bateau sur toute la journée (alors qu’on était debout depuis 1h30 du mat’ pour l’ascension du Kawah Ijen). Le trajet était interminable, il faisait une chaleur épouvantable on est arrivés crados et complètement épuisés. Ca nous a coûté un bras (385 000 roupies) puisque en gros chaque bus nous déposait à 20 km de là où on devait aller normalement pour que leurs potes taxis se fassent quelques ronds pour nous amener à destination. Ce qui fait qu’on s’est retrouvé à faire du stop, à monter dans des bus presque au pif, puis on s’est tapé des embouteillages dans un bus sans clim par 40 degrés. Bref, une bien bonne grosse journée pourrie, puisque une fois arrivés à Séminyak dans la nuit à bout de nerfs et de force, il fallait encore qu’on trouve un logement dispo et pas cher… 
  • Séminyak (Bali) – Iles Gilis : 2h de transfert minivan jusqu’au port, 1h30 de speed boat / 450 000 roupies aller/retour. 
  • Une fois sur l’île de Bali, nous avons tout fait en scooter.

SANTE/SECURITE

Le paludisme

Sur l’île de Bali, il n’y a pas de palu. Mais sur les autres îles, il est présent, tout comme la dengue. Nous avons fait le choix de ne prendre aucun traitement bien que nous ayons une cargaison de Malarone avec nous… Nous avons préféré bien nous protéger des moustiques (voraces) pendant notre séjour sur Java et les îles Gilis plutôt que d’infliger un traitement antipaludéen à nos corps. Nous étions en fin de saison des pluies (mars-avril) donc le risque est moindre.

Les soins à l’hôpital

Si vous avez suivi nos péripéties, vous savez donc que j’ai attrapé une méchante infection à la cheville suite à une piqûre d’insecte que j’ai gratté. Je vous refais pas toute l’histoire mais concernant les soins que j’ai reçu à l’hôpital de Yogyakarta, c’était léger léger. Donc l’Indonésie n’est probablement pas le meilleur endroit pour se faire soigner, priez juste pour qu’il ne vous arrive rien de grave ou pensez à prendre une bonne assurance qui vous rapatriera jusqu’à bangkok pour obtenir des soins dignes de ce nom en cas d’urgence !

Location de scooter

Le casque est OBLIGATOIRE en Indonésie tout comme le permis international !! Ayez le permis TOUJOURS sur vous ! Il est gratuit, et vous l’obtenez immédiatement à la préfecture. Quand vous vous ferez arrêter par un policier, si vous avez votre casque et votre permis international, c’est déjà très bien et vous aurez de grandes chances qu’il vous laisse tranquilles. S’il a envie de se faire 3 sous, il pourra inventer n’importe quel truc pour vous faire payer. 

Les policiers vous annonceront toujours des amendes à la tête du client allant jusqu’à 200 000 roupies si vous avez l’air d’un pigeon fraichement débarqué. Sachez que quoi qu’il arrive, ce que vous devrez, ne doit pas dépasser 50 000 roupies. Et oui, même les amendes se négocient ! Pensez alors à avoir toujours un billet de 50 000 sur vous et vous serez rapidement tranquilles.

MANGER en INDONESIE

Et voilà !! Il en fallait bien un !! Après s’être goinfré dans tous les autres pays que l’on a traversé, l’Indonésie est peut-être bien celui où l’on aura le moins bien mangé ! Il faut dire que la barre était déjà bien haute après le Vietnam et la Chine notamment…

Parmis les spécialités, on trouve le Nasi Goreng ou Mie Goreng (riz ou nouilles + légumes frits + oeuf). Il y a aussi le bubur ou le gado gado, recette végétarienne de légumes sautés sauce cacahuète. 

On a remarqué que beaucoup de plats étaient à base de sauce à la cacahuète. 

Les petits restos de rue ici, s’appelle des Warung. Vous pourrez y manger local et pas cher.

Celui que nous avons préféré (tant au niveau du prix que de l’originalité), c’est le Warung Murah à Séminyak sur Bali. C’est un buffet, vous choisissez ce que vous voulez entre poulet, thon, boeuf, brochettes, légumes variés, oeuf, tempé… et vous payez en fonction de ce que vous avez dans votre assiette. 

Nous avons goûté le « tempé », c’est une sorte de pain de soja servi sous plusieurs formes, frit, bouilli, en sauce ou non. Délicieux ! On retrouve aussi toujours le tofu sous toute ses formes.

Il y a aussi des fruits étonnants : le salak (le snake skin fruit, « fruit à la peau de serpent ») qui ressemble à une figue mais avec une peau très dure qui ressemble à la peau d’un serpent. 

Le ramboutan est une sorte de gros litchi poilu et ça a le même goût.

Mais comme nous avion notre petit chez nous, on en a profité pour nous faire des salades comme à la maison et surtout des sushiiiiiiiiiis. Et puis en plus on a trouvé des copains pour les partager devant le premier épisode de la saison 4 de Game of Thrones !! Même à l’autre bour du monde, ça nous était tout à fait impensable de le rater 😉 !

Et alors, impossible de quitter l’Asie sans vous parler du célèbre Durian ! On vous en parle ici parce que c’est ici que nous l’avons goûté mais vous pouvez en trouver à peu près partout en Asie du sud-est. Et beaucoup d’indo, thai et cambodgiens adooooorent ça !! 

Alors le durian c’est un gros fruit de la taille d’une pastèque mais ovale avec une coque extérieure piquante. Ce qui est assez déroutant dans ce fruit c’est la terrible odeur qu’il s’en dégage. A tel point que ce fruit est interdit dans les aéroports et on vous recommande souvent de ne pas ouvrir le fruit dans certains endroits publics ! C’est indescriptible, ça sent si fort que lorsqu’on passe en scoot devant un stand, pas besoin de regarder ce qu’ils vendent, on le devine rien qu’à l’odeur ! 

Le durian, ça sent la poubelle. Ca sent le camembert périmé mélangé à du jus de chaussettes.

Mais on a goûté !!! La texture est répugnante, c’est gluant, ça ressemble à un camembert qui coule mais avec un peu le goût d’un fruit trop mûr et vos doigts puent pendant des heures. Bref, je suis curieuse et pas du tout difficile mais là, j’ai détesté, j’en ai eu des hauts le coeur et par un mystère encore inexpliqué, Bastien a trouvé ça passable, et en a repris…

NOS PERFS :

  • Nombre de bus assis : 14
  • Nombre de scooters : 30 jours de location à Bali
  • Nombre de bémo (transport local) : 4 
  • Nombre de bateaux : 3
  • Nombre de lits différents : 8

NOTRE TOP 5 :

  • Notre expérience en homestay à Cianjur « Volunteer in Java »
  • Le lever de soleil sur le volcan Bromo
  • Le volcan Kawah Ijen et les porteurs de souffre
  • Nager avec les tortues aux îles Gilis
  • La ville d’Ubud sur Bali

NOTRE FLOP 5 :

  • Le prix de la visite du temple de Borobudur
  • Rester bloqués 10 jours à Yogyakarta à cause d’une infection au pied
  • La nourriture indonésienne
  • Les trajets interminables. 10h de bus pour faire 300 km…
  • Le climat très très humide (fin de saison des pluies, mars-avril)

NOS RENCONTRES en INDONESIE

  • Iggy. Une très belle rencontre à Cianjur sur l’île de Java. On a tellement accroché que nous avons fait un bout de route ensemble pendant pratiquement 3 semaines. Ignacio parle espagnol (évidement), parfaitement anglais, très bien français, pas trop mal italien… bref, un as des langues ! Nous avons passé de merveilleux moments et ce fut bien difficile de devoir séparer nos routes…
  • Lola. A Cianjur aussi ! Fraichement débarquée sur Java après quelques péripéties (…), Lola arrivait d’Australie et de Nouvelle-Calédonie où elle a passé 2 mois à travailler. Elle nous a  vendu du rêve sur la Nouvelle-Calédonie… Ca tombe bien, nous y allons juste après la Nouvelle-Zélande !!
  • Kumis, Jamal, Shifa, John, Dian et toute l’équipe « Volunteer in Java ». De belles personnes, de gentilles personnes, de charmantes personnes… Bref, un coup de coeur pour cette team d’Indonésiens à la pêche d’enfer !
  • Adeline & Adrien les « Ad-Ventures ». 6 mois qu’ils sont partis faire le tour du monde. 6 mois que nous nous suivons de près et que nous faisons (à peu de choses près) le même itinéraire ! Par chance, nous nous sommes retrouvés à Bali au même moment ! C’est alors qu’on a craqué : on s’est regardé le premier épisode de Game Of Thrones devant une montaaaaagne de sushis !!! Au top !
  • Thomas, notre pote qui habite à Bali et que nous n’avions pas vu depuis 4 ans. Inutile de dire comme ça nous a fait plaisir de le revoir !! Du coup, on a même loué un appartement pendant 1 mois juste à côté du sien !! Et ce fut dur d’en partir…
  • Fred & Cyril, 2 potes qui sont venus passer des vacances à Bali.
  • Pauline & Olivier. Alors ça, ce n’est pas vraiment une rencontre !! Parce qu’on les connaissait déjà ! Pauline et Olivier ce sont nos super potes rencontrés en Chine il y a plus de 6 mois. Après avoir changé leur plan au moins 3 fois 😀 ils ont fini par se décider de venir en Indonésie pour finir leurs 8 mois en Asie. Quel bonheur de les retrouver sur Bali pour finir notre voyage asiatique en beauté !!
Marjo

Bonne vivante, je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure avec mon sac à dos. Même pas peur de tout plaquer pour réaliser mes rêves. Je déteste les gens qui râlent sans essayer de rien changer. J'essaye d'être drôle, mais ça ne marche pas toujours.
Ma morale : Il faut toujours avoir le courage de ses idées !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 commentaires