Itinéraire Tour du Monde

Comment créer un itinéraire Tour du Monde ? | Conseil et retour d’expérience

Réfléchir à son itinéraire tour du monde, c’est une vraie partie de plaisir ! C’est se laisser aller à rêver et imaginer des contrées lointaines et inconnues toutes plus exotiques et fantastiques les unes que les autres. Préparer son tour du monde, c’est déjà avoir un pied dedans. Selon moi, tous ces préparatifs font partie intégrante d’un voyage autour du monde.
Alors, c’est bien beau de rêver, mais on ne peut pas faire n’importe quoi non plus. Vous devez prendre en compte certains critères qui malheureusement vous amèneront à faire des sacrifices. Pour vous aider dans votre planification d’itinéraire, nous vous partageons notre expérience. Je vous indique l’itinéraire prévisionnel que nous avions élaboré avant de partir et l’itinéraire que nous avons réellement effectué pendant notre tour du monde. Et en effet, il y a eu quelques petits changements (nous étions très naïfs…). Alors comment créer un itinéraire pour son tour du monde ? Allez, c’est parti, on va rêver un peu ! 🌈

Itinéraire tour du monde prévisionnel sur 1 an

Voici l’itinéraire que nous avions prévu avant de partir. Nos billets se sont calés sur ce schéma-là. Pour info, veillez à ce que vos billets d’avion soient modifiables afin de pouvoir ajuster votre itinéraire TDM en cours de route.

  • ASIE : Chine, Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Malaisie, Singapour, Indonésie.
  • OCÉANIE : Australie, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie.
  • AMÉRIQUE DU SUD : Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Brésil.

Spoiler Alert : Cet itinéraire est beaucoup beaucoup beaucoup trop chargé. 16 destinations. 😱 Ça fait 1,3 pays par mois. Rythme à « tenir » pendant 1 an. Du grand n’importe quoi. Je me dis qu’on était vraiment naïfs de croire qu’on serait satisfait avec un itinéraire pareil sur 1 an.

Rien ne sert de courir, vous allez vite comprendre que vous aurez davantage besoin de prendre votre temps. Ou alors vous vous lancez dans la course à celui-qui-aura-visité-le-plus-de-pays-en-un-minimum-de-temps et donc vous n’avez rien compris au principe d’un tour du monde -et du voyage en général-, selon moi. 😅

Itinéraire tour du monde réalisé sur 1 an

Alors, voilà le résultat final de ce planning surchargé : nous avons enlevé 5 destinations + tronqué l’itinéraire à l’intérieur d’un pays. Je dirais donc qu’on a enlevé 5 pays et demi au programme de base.
On ne s’est pas douté qu’à force de voyager, on se fatiguerait. On ne s’est pas douté que nous voudrions profiter de certains pays quitte à y rester le double du temps prévu et aussi quitte à ne pas aller dans d’autres.

Il fallait faire des choix. Nous sommes restés presque 2 fois plus de temps en Thaïlande, presque 2 fois plus de temps en Indonésie, nous avons ajouté 1 semaine en Nouvelle-Zélande, 1 semaine en Nouvelle-Calédonie, 1 semaine au Vietnam et quelques ajustements par-ci par-là.
En fait, nous ne sommes jamais restés moins longtemps que prévu quelque part. C’est plutôt l’inverse qui s’est produit.

Alors, bien sûr, parfois ce sont des choix qui se sont imposés à nous : santé, fatigue, besoin de slow travel, d’avoir des repères quelque part pendant un moment, etc.

Et d’autres fois, ce sont des questions de budget qui nous ont motivés à modifier l’itinéraire de notre tour du monde. En l’occurrence, nous avons dû nous priver de l’Australie car pendant les premiers mois de notre voyage, la valeur de l’euro à terriblement chuté face au dollar. Notre pouvoir d’achat s’est vu sacrément amputé par rapport à ce que nous avions prévu 6 mois auparavant. Alors au lieu de se saigner, nous avons décidé de remanier notre itinéraire pour mieux profiter d’autres endroits. Et c’est vraiment sans aucun regrets.

Itinéraire tour du monde
Itinéraire tour du monde 1 an – © chronomundi

Billet d’avion Tour du Monde

Notre billet Tour du Monde se divise en 6 tronçons de vol :

  • Bordeaux – Pékin via Londres et Dubai,
  • Bali – Darwin (Australie),
  • Sydney – Christchurch (Nouvelle-Zélande),
  • Auckland – Nouméa (Nouvelle-Calédonie),
  • Nouméa – Lima (Pérou) via Sydney et Santiago du Chili,
  • Rio – Toulouse via Londres.

Nous l’avons réservé via l’agence ZipWorld, spécialisée dans les billets d’avion TDM. D’ailleurs, après 6 mois de voyage, ils nous ont sollicité pour répondre à une interview sur leur blog. 😎

Ce billet TDM a été modifié sans frais de la part de ZipWorld, pour que nous ne passions pas par l’Australie (sauf pour faire une rapide escale pour rejoindre la NZ). Et les dates prévues initialement ont été modifiées aussi bien sûr.

Que faut-il prendre en compte pour construire un itinéraire tour du monde ?

Vous vous en doutez, plusieurs critères sont à prendre en compte pour la création de son itinéraire tour du monde. Oui, nous nous sommes posés beaucoup de questions, oui nous avons dû faire des sacrifices, mais oui, nous avons réalisé notre rêve commun. Alors vous aussi vous y arriverez. 😉

Les envies de chaque voyageur

Il faut se mettre d’accord et c’est moins simple que ce qu’on pourrait croire. On ouvre alors les négociations. Du froid ? Du chaud ? De la plage ? Des treks ? De la plongée ? Des villes ? Des vieilles pierres ? De la montagne ? Des volcans ? Du farniente ? Des musées ? Des sports de glisse ?
Pas trop de tout ça, mais un peu de tout quand même. Pas trop longtemps, mais suffisamment pour profiter.
Je vais pas vous mentir, c’est un peu le casse-tête pour se mettre d’accord. D’autant que le 2e casse-tête ne va pas tarder à arriver. Celui de « Je prends quel équipement dans mon sac ? vu qu’on va traverser des pays chauds et des pays froids ? ». 😅

Certains ont envie d’un voyage sportif avec de nombreux treks, du sport outdoor, des destinations orientées sports extrêmes. Quand d’autres rêvent de big cities, de capitales célèbres, d’effervescence, de spectacle, etc. Certains font la chasse aux meilleurs spots de plongée du monde, aux plus belles plages paradisiaques et aux sunsets d’anthologie. Quand d’autres rêvent de vivre au contact de la population locale dans des contrées reculées avec très peu de moyens.

De notre côté, ça n’a pas été si difficile que cela. Nous aimons à peu près les mêmes choses et nous arrivons a très bien nous adapter et faire des compromis. Le point qui a un peu fait débat pour nous, c’est sur l’Océanie. En l’occurrence, Bastien voulait à tout prix repartir en Nouvelle-Zélande pour visiter l’Île du Sud que nous n’avions pas vue lors de notre 1er voyage là-bas en 2007. Ça n’était pas ma priorité d’y repartir, la Nouvelle-Zélande fait partie des pays qui font considérablement augmenter le budget d’un tour du monde. (Mais put***, heureusement, que je l’ai écouté et qu’on y est repartis !!).

Parc National Abel Tasman en Nouvelle-Zélande
Rando dans le Parc National Abel Tasman – New Zealand.

Pour ma part, passer par l’Océanie sans aller en Nouvelle-Calédonie me chagrinait un peu, alors que Bastien était plus mitigé.
Le verdict est tombé et comme nous n’avons fait appel à aucun juge impartial, nous sommes allés dans les 2 pays… Bastien & Marjorie 1 / Budget 0. 😂

Lifou - Nouvelle-Calédonie -Itinéraire tour du monde
En mode Robinson sur Lifou – Nouvelle-Calédonie.

Le climat, la saisonnalité et le sens dans lequel tourner

Se pencher un peu sur le climat et établir son itinéraire tour du monde sur l’année est parfaitement indispensable pour ne pas se retrouver en pleine saison des moussons en Asie du Sud-Est ou sous 1 m de neige en Patagonie.

À ce sujet, j’ai préparé un article complet sur les climats pour vous aider à visualiser les périodes vraiment peu propices au voyage.

La Mongolie faisait partie d’un des rêves de Bastien, nous avons dû éliminer cette option. Climat annoncé comme « très défavorable » avec des températures allant de -5 °C à -25 °C à la période où on serait supposés y être. On oublie donc. 

La question du sens dans lequel partir s’est vite réglée dès que nous avons déterminé notre période de départ. Pour tous les 2, la période septembre/octobre s’est imposée naturellement. Le mois de novembre marque la fin de la mousson en Asie du Sud-Est. Cela nous a permis de passer presque 2 mois en Chine et de profiter d’un climat favorable pour tout le reste de notre périple en Asie du Sud-Est.
Lorsque nous étions en Nouvelle-Zélande et en Nouvelle-Calédonie, c’était le début de l’automne (printemps chez nous, mais les saisons sont inversées entre les 2 hémisphères). Pas idéal, mais très convenable (quoi qu’on s’est bien caillés en NZ et l’eau en NC n’était pas très chaude).
Quand à l’Amérique du Sud, nous avons eu un temps superbe, que du soleil et pas de pluie, pour tous nos treks au Pérou et en Bolivie (il faisait froid et sec en altitude, mais c’est normal). Parfait aussi pour le nord de l’Argentine et le sud du Brésil. Par contre, si nous avions maintenu notre itinéraire en Patagonie chilienne et argentine, nul doute que nous nous serions gelé les miches !

Trek Santa Cruz Pérou - Itinéraire tour du monde
Trek de 4 jours en autonomie – Santa Cruz, Cordillère Blanche, Pérou.

La durée, le temps qu’on prévoit pour faire le tour du monde

Combien de temps pour faire le tour du monde ? Autant de réponses possibles que de voyageurs ! Certains le prévoient en 6 mois, d’autres en 1 an, 16 mois, 2 ans… voire plus !
Évidemment, votre itinéraire devra se baser sur la durée dont vous disposez. La plupart des voyageurs qui n’ont « que » 6 mois devant eux se contentent d’un grand tour d’Asie. D’autres, consacrent entre 3 et 6 mois au continent sud américain.

Quoi qu’il en soit, si vous disposez de moins d’1 an pour voyager autour du monde, cela me paraît bien de prévoir une escale sur 2 continents maximum. Mais chacun fera sa popote !

La sécurité, le coût lié à l’ajout d’un continent

L’Afrique de l’Est et l’Afrique australe font partie d’un de mes sacrifices. J’en rêve depuis toujours. Mais l’Afrique est malheureusement un continent compliqué à intégrer dans un voyage comme nous l’envisageons. C’est un continent immense. Et même si les pays que j’aimerais découvrir ne sont pas si « éloignés » que ça les uns des autres (Kenya, Tanzanie, Zimbabwe, Éthiopie, Namibie, Bostwana, Afrique du Sud), il n’est pas évident d’utiliser les transports locaux pour vadrouiller.
D’abord, parce que les routes ne sont pas toujours en très bon état selon les pays et les temps de trajet sont considérables. Ceci implique de prendre plus d’avions (pas mon souhait) et un continent en plus à intégrer au prix du billet TDM (hors budget). 
Ou alors, il faut beaucoup de temps. Par exemple, sur un tour du monde de 2 ans, ça me choquerait pas d’inclure un passage en Afrique.

Ensuite, il faut prendre en compte les situations politiques des destinations et la possible insécurité pour les voyageurs. Voyager en sac à dos n’est pas toujours évident, voire pas très sécuritaire parfois.

Certaines formalités, les visas

L’Inde et le Népal faisaient partie de nos toutes premières esquisses d’itinéraire. D’ailleurs, de nombreux tourdumondistes font le choix de commencer par là. De notre côté, nous réserverons l’Inde à un prochain voyage.
Notre décision s’est orientée vers la Chine comme première destination de ce tour du monde pour 3 raisons :

  • Le visa chinois et le visa pour l’Inde ne sont pas simples à obtenir. Pour ces 2 destinations, il faut réunir un certain nombre de documents. Il faut s’y prendre suffisamment à l’avance et ces visas ont une durée de validité limite pour entrer dans le pays. Une des solutions si on veut visiter les 2 pays, c’est de faire la demande de visa auprès de l’ambassade de Chine ou d’Inde depuis un autre pays. C’est long, fastidieux, et surtout pas toujours garanti. Certains tourdumondistes se sont vus refuser l’accès en Chine et sont restés avec plus d’1 mois de trou dans leur itinéraire. Nous avons donc préféré jouer la sécurité en choisissant l’une de ces 2 destinations pour démarrer sans risque à Pékin.
  • La Chine est un départ facile pour rayonner dans toute l’Asie du Sud-Est sans prendre d’avion supplémentaire. Et c’était notre souhait : ne prendre l’avion que lorsque c’est vraiment indispensable. Nous traverserons la frontière chinoise au nord du Vietnam, à Sapa. L’Inde nous obligeait à rajouter un vol à notre programme et donc d’en augmenter le coût.
  • Commencer son itinéraire tour du monde par une destination comme l’Inde met tout de suite dans le bain, certes, mais peut aussi être très difficile nerveusement, psychologiquement. Nous avons préféré commencer par une destination moins « choc ». Avec le recul, la Chine nous aura quand même biiien dépaysés ! 😂
Place Tian'anmen sous le smog - Pékin, Chine.
Place Tian’anmen sous le smog – Pékin, Chine.

Le budget, le coût de la vie sur place

Pour construire son itinéraire tour du monde, il faut tenir compte du coût de la vie dans chaque pays avant de se lancer dans de grands projets. Malheureusement, votre budget sera souvent votre plus grand frein.
Certains pays sont très coûteux et viennent littéralement plomber le budget d’un tour du monde. L’Asie et l’Amérique du Sud sont très souvent les 2 continents gagnants d’un itinéraire tour du monde sur 1 an. En effet, le coût de la vie sur place permettant de les inclure sans trop se poser de questions.

Par exemple, si on se fie à notre budget prévisionnel : pour 1 mois passé en Australie, vous pouvez rester plus de 3 mois au Cambodge ou au Vietnam. L’Océanie vient très souvent plomber le budget, mais difficile de passer à côté (surtout si vous prévoyez de visiter la Nouvelle-Zélande en van 💚 💚).
L’Amérique du Nord se trouve aussi dans ce cas-là. Pour cette dernière, nous sommes partis en voyage dans l’Est canadien et New-York l’année dernière, nous n‘inclurons donc pas ces 2 pays dans notre boucle.

Lever de soleil Akaroa - Nouvelle-Zélande - Itinéraire tour du monde
Lever de soleil sur notre van, Akaroa – Nouvelle-Zélande.
Croisière sur la Baie d'Halong - Vietnam - Itinéraire tour du monde
Croisière sur la Baie d’Halong – Vietnam.

Notre itinéraire tour du monde 1 an détaillé étape par étape

Voici notre carte tour du monde selon les étapes réalisées. Cette carte TDM a été réalisée par Google My Maps, vous pouvez réaliser la vôtre gratuitement et partager votre itinéraire avec vos proches. En cliquant sur les pins, vous accédez à nos articles de blog correspondant à la destination avec une photo illustrant le lieu. Amusez-vous bien 😜 !

Petit bonus : Fil Rouge de notre Tour du Monde « La Photo de 14 h ».

Notre petit délire du début s’est avéré être un vrai coup de génie ! C’est parti de rien, une idée qui passe comme ça et puis qui devient un vrai fil rouge trop cool qu’on prend un plaisir fou à tenir pendant une année entière !
Le principe est simple : chaque jour à 14 h pétantes, un selfie de nous où que nous soyons à ce moment-là. Une vraie galerie de souvenirs et de photos prises sur le vif, sans filtre et en direct sur le blog !
Une bonne idée pour donner rapidement des nouvelles à tout le monde !

Partie 1 : Chine, Vietnam, Cambodge

Partie 2 : Thaïlande, Indonésie

Partie 3 : Nouvelle-Calédonie, New Zealand, Pérou

Partie 4 : Bolivie, Argentine, Brésil

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages, mes bons plans et mes conseils de vadrouille !
Sometimes the hike is better than the top !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 commentaires