Notre itinéraire Tour du Monde

Bonjour et bienvenue sur notre blog ! Comme vous pourrez le remarquer, notre blog se refait une beauté.
Donc désolés pour le design douteux et la mise en page totalement dégueu de cet article. 🙏
On est sur le coup ! 🙃
Merci de votre compréhension. Bisous.

Réfléchir à son itinéraire, c’est une vraie partie de plaisir! C’est se laisser aller à rêver et imaginer des contrées lointaines toutes plus exotiques et fantastiques les unes que les autres.

Il s’agit malgré tout de prendre en considération plusieurs critères qui malheureusement nous amènerons à faire des sacrifices.

Retrouvez ici notre itinéraire prévisionnel et les choix que nous avons fait.

Voici notre itinéraire prévisionnel :

ASIE : CHINE, VIET NAM, CAMBODGE, LAOS, THAILANDE, MALAISIE, SINGAPOUR, INDONESIE

OCEANIE : AUSTRALIE, NOUVELLE-ZELANDE, NOUVELLE-CALEDONIE

AMERIQUE LATINE : PEROU, BOLIVIE, CHILI, ARGENTINE,  BRESIL

Notre billet Tour du Monde se divise en 6 vols :

  • Bordeaux – Pékin via Londres et Dubai le 22/09/2014
  • Bali – Darwin (Australie) vers le 15/04/2015
  • Sydney – Christchurch (Nouvelle Zélande) vers le 27/05/2015
  • Auckland – Nouméa (Nouvelle Calédonie) vers le 17/06/2015
  • Nouméa – Sydney – Lima (Pérou) via Santiago du Chili vers le 01/07/2015
  • Rio – Toulouse via Londres vers le 10/10/2015

Ça à l’air tout bête, mais ça n’est pas si simple à réaliser. Car il faut prendre en compte… 

– …Les envies de chacun…

Il faut se mettre d’accord et c’est moins simple que ce qu’on pourrait croire. On ouvre les négociations.

Bastien voulait à tout prix repartir en Nouvelle Zélande pour faire toute l’île du sud que nous n’avions pas fait lors de notre 1er voyage là-bas en 2007. Ça n’est pas ma priorité, la Nouvelle Zélande faisant partie des pays qui font considérablement augmenter le budget (voir article coût de la vie).

Pour ma part, passer par l’Océanie sans aller en Nouvelle Calédonie me chagrinait un peu, c’était alors moins indispensable pour Bastien.

Le verdict est tombé et comme nous n’avons fait appel à aucun juge impartial, nous faisons les 2 pays… Bastien & Marjorie 1 – Budget 0

– …Le climat !

La Mongolie faisait partie d’un des rêves de Bastien, nous avons éliminé cette option. Climat annoncé comme « très défavorable » avec des températures allant de -5 à -25° à la période où on serait supposés y être. On oublie donc. 

– … La sécurité en Afrique, le coût lié au rajout d’un continent…

L’Afrique de l’est et l’Afrique australe font partie d’un de mes sacrifices. J’en rêve depuis toujours. Mais l’Afrique est malheureusement un continent compliqué à intégrer dans un voyage comme nous l’envisageons. C’est un continent immense et même si dans l’absolu les pays qui m’intéressent ne sont pas si éloignés que ça les uns des autres (Kenya, Tanzanie, Zimbabwe, Ethiopie, Namibie, Afrique du Sud), on oublie les transports locaux pour vadrouiller, premièrement parce que les « routes » sont bien différentes de celles que l’on connaît en Europe, et les temps de trajet sont considérables. Ceci implique donc plus d’avions et un continent en plus sur lequel se poser. On explose littéralement les prix du billet TDM. 

Et deuxièmement, les situations politiques ne sont pas toujours évidentes et amènent certains pays d’Afrique à connaître beaucoup d’insécurité depuis plusieurs années, voyager en sac à dos peut donc s’avérer compliqué pour nous. 

– …Certaines formalités 

L’Inde et le Népal faisaient partie de nos toutes premières esquisses d’itinéraire. Là aussi, nous réserverons ces destinations pour un prochain voyage. Notre décision s’est orientée vers la Chine comme première destination de ce tour du monde pour 3 raisons :

– Le visa chinois et le visa pour l’Inde ne sont pas simples à obtenir. Pour ces 2 destinations, il faut réunir un certain nombre de documents, s’y prendre suffisamment à l’avance et ces visas ont une durée de validité limite pour entrer dans le pays. Une des solutions si on veut faire les 2 pays serait de faire la demande de visa auprès de l’ambassade de Chine ou d’Inde depuis un autre pays. C’est long, fastidieux, et surtout pas toujours garanti! Certains tourdumondistes se sont vus refuser l’accès en Chine et sont restés avec plus d’1 mois de trou dans leur itinéraire. Nous avons donc préféré jouer la sécurité en choisissant l’une de ces 2 destinations.

– La Chine est un départ facile pour rayonner dans toute l’Asie du sud-est sans prendre de vol supplémentaire. Nous traverserons la frontière au nord du Viet Nam. L’Inde nous obligeait à rajouter un vol à notre programme et donc d’en augmenter le coût.

– Commencer un tour du monde par une destination comme l’Inde met tout de suite dans le bain, certes, mais peut aussi être très difficile nerveusement, psychologiquement. Nous avons préféré commencer par une destination moins “choc”. 

– …Le sens dans lequel tourner… 

Cette question s’est vite réglée dès que nous avons déterminé notre période de départ. Pour tous les 2 la période septembre/octobre s’est imposée  naturellement.  Cette période marque la fin de la mousson en Asie du sud est, nous aurons donc un climat plutôt favorable pour tout notre périple en Asie, lorsque nous serons en Australie, et en Nouvelle-Zélande, nous entrerons au début de leur automne (printemps chez nous), nous aurons froid en Amérique du sud lorsque nous traverserons la Patagonie chilienne/argentine mais bien chaud pour terminer notre séjour dans le sud brésilien. (Voir article Climats)

– …Le budget, le coût de la vie sur place…

Il faut bien sûr tenir compte du coût de la vie dans chaque pays avant de se décider pour un itinéraire. Certains pays sont très coûteux et viennent littéralement plomber le budget. L’Asie et l’Amérique du Sud sont très souvent les 2 grands gagnants d’un itinéraire de tour du monde, ce sont les continents les moins chers en terme de coût de la vie sur place. Exemple : avec le budget d’1 mois passé en Australie, nous pourrions rester plus de 3 mois au Cambodge… (cf article Budget). L’Océanie vient très souvent plomber le budget, mais difficile de passer à côté. L’Amérique du nord est aussi dans ce cas-là. Pour cette dernière, nous avons eu la chance de partir visiter l’Est canadien et New York l’année dernière, nous n‘incluerons donc pas ces 2 pays dans notre boucle. 

Nous nous sommes renseignés en faisant des simulations de budget en fonction de la durée envisagée (surtout pour l’Océanie), après ça, on voit si on passe dans le budget prévisionnel. Si on passe pas, on réduit la durée, on enlève un pays ou…on ne bouge pas de l’Asie! 

      – …Le désir de souplesse…

Notre billet d’avion se découpe en 6 tronçons de vol. Nous avons tous les vols long-courriers et quelques vols indispensables en Océanie. Nous n’avons pas voulu nous surcharger en trajets aériens pour nous laisser une plus grande souplesse sur place. Nous aurons peut être besoin d’un vol intérieur ici ou là, mais nous nous laissons libre de décider de cela sur place.

Marjo

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.