Kunming Dali Shaxi Yunnan

Région du Yunnan | Kunming, Dali, Shaxi 1/3

Bonjour et bienvenue sur notre blog ! Comme vous pourrez le remarquer, notre blog se refait une beauté.
Donc désolés pour le design douteux, la mise en page totalement dégueu et l’absence de photos. 🙏
On est sur le coup ! 🙃
Merci de votre compréhension. Bisous.

Après notre visite de Shanghai et sa région, notre visa de 30 jours arrivait déjà à son terme. En effet, nous avions opté pour un visa de 30 jours renouvelables. Il suffit de sortir du territoire pour bénéficier de 30 jours supplémentaires. Hong-Kong ancienne colonie britannique, est depuis 1997 de nouveau un territoire chinois mais avec un statut particulier, il est ainsi possible de prolonger son visa en passant par Hong-Kong (juste entrer et sortir).

Renouvellement de notre visa à Hong-Kong

Nous partons donc pour Hong-Kong, une fois n’est pas coutume, en train de nuit, nous voilà repartis pour 18h de train. Nous avions dans l’idée d’y passer quelques jours. Seulement le coût de la vie est largement plus cher que dans le reste du pays et en quête d’un air plus pur loin des énormes villes, nous souhaitons gagner le plus rapidement possible le Yunnan qui promet des paysages magnifiques.

Une fois arrivés à la gare de Shenzhen, ville frontalière avec Hong-Kong il nous suffit de prendre le métro à l’arrêt « Lo Wu » qui se trouve dans la gare afin de passer les douanes et donc faire tamponner notre passeport, ça y est nous sommes sortis de Chine. 

Nous irons uniquement jusqu’au premier arrêt où nous reprendrons le métro dans l’autre sens, le temps de repasser les douanes et en moins d’une heure nous avons fait renouveler notre visa et sommes de nouveau en Chine ! Direction Guangzhou (Canton), n’ayant pas envie de repartir pour 24 heures de train dans la même journée, nous décidons de rester deux nuits avant de reprendre un train de nuit pour Kunming dans le Yunnan.

Direction le Yunnan ! 

Enfin des paysages de montagnes, un air plus pur, nous avons hâte d’arriver. Le train chemine, lentement, avalant inlassablement les quelques 1 400 kilomètres qui nous séparent de notre destination. 

Le train est définitivement un bon moyen de locomotion. Les paysages défilent lentement devant nous, de pics karstiques en rizières, bercés par ce bruit si caractéristique du train qui, imperturbable, suit sa direction et qui déclenche chez moi cet agréable sentiment d’évasion. Les 24 heures de trajet passent finalement très vite surtout rapportés à l’échelle de notre voyage (nous serions-nous habitués ?) !

Kunming

Nous arrivons à Kunming où nous dormons à l’auberge The Hump Hostel qui se trouve en plein centre. Pour une trentaine de yuans chacun, nous dormirons en dortoir de 10 personnes. 

Pour être honnête la ville n’a pas vraiment d’intérêt mais c’est la capitale de la région et c’est une grande ville, ainsi la majorité des itinéraires (train, bus) passent par Kunming. Nous y avons quand même passé un bon séjour, avec quelques visites agréables et surtout pas chères, c’est assez rare pour le noter !

Le temple Yuantong

Yuantong est le principal temple de Kunming. Il ne coûte que 6 yuans, bien que relativement petit, il n’a pas grand-chose à envier à certains autres dont l’entrée est carrément plus chère, nous n’étions pas tous seuls mais il y avait assez peu de monde pour que la visite reste agréable. Nous avons apprécié les centaines de tortues vivant dans le plan d’eau verte représentant la pierre de jade.

Le parc du lac Emeraude

Le parc est agréable et gratuit, en arrivant tôt le matin comme dans beaucoup de parcs en Chine, on peut voir de nombreux groupes s’entraîner au maniement des éventails ou des sabres, à la danse ou au tai-chi. Nous l’avons traversé car ce parc est situé non loin du temple Yuantong.

Les Monts de l’Ouest

Ce massif de collines se trouve à 16 km au nord de Kunming. Notre auberge à su nous renseigner sur les bus à prendre pour y parvenir. Une fois sur le site plusieurs solutions s’offrent à vous. Comme souvent en Chine il est possible de prendre un minibus qui vous amène au sommet et de redescendre à pied pour visiter les temples qui s’y trouvent. Autre solution : monter à pied, c’est cela que nous avons choisi. Rien de difficile, quelques kilomètres mais très peu de dénivelé. Cependant la marche en elle-même n’a aucun intérêt à part à de rares endroits, on se contente de suivre la route. 

Les temples en revanche valent le coup. Notamment le premier, Huating Si, et sa salle contenant 500 arhats dans des postures différentes. Le dernier, temple des Trois Purs, est en fait un groupement de 11 temples construits à flan de falaise, très impressionnant. 

Il est agréable de se perdre dans les différents escaliers qui parcourent les temples menant à la porte du dragon, de là une jolie vue panoramique de la région de Kunming et du lac. Un télésiège peut vous amener tout en haut pour ensuite redescendre les 11 temples à pieds (solution très prisée des chinois) pour 80 yuans je crois.

Nous sommes redescendu à pieds par la route pour éviter de payer mais il est également possible de prendre un bus (les chinois sont encore une fois de sacrés fainéants, ce sont les seuls qui ne montent ou ne descendent jamais à pieds!).

La visite des Monts de l’Ouest coûte 25 yuans pour les 3 premiers temples sur la route puis 50 yuans pour accéder aux 11 temples à flanc de falaise.

Dali

Après Kunming notre prochaine destination est Dali. Après un énième train de nuit nous découvrons cette ville qui d’après notre guide aurait conservé son charme. Alors effectivement en arrivant de Kunming la ville est sympa mais encore une fois des masses de touristes chinois affluent aux portes de la vieille ville à partir de 8h30. Alors oui, la ville a du charme, mais personnellement je la trouve un peu fausse, la majorité des battisses sont rénovées et toutes les boutiques proposent les mêmes bracelets et djembé. 

D’ailleurs on se demande d’où sort cette mode des djembé, nous avons croisés des dizaines de boutiques depuis que nous sommes en Chine avec à chaque fois cette même personne à l’entrée qui répète sans s’essouffler les même rythmes sur les mêmes airs de reggae et le même poster de Bob Marley au fond du commerce… étrange ! Depuis quand le reggae chinois fait-il sensation ?

Il est quand même intéressant de se balader dans la vieille ville même s’il faut faire abstraction des groupes d’appareils photos suivant un mégaphone, oui les chinois ne semblent sortir que rarement sans leurs énoooormes appareils numériques (qui donneraient envie à pas mal de photographes aguerris) et leur guide les menant à grand coup de mégaphone qui grésille.

Il y a également dans les environs de jolis endroits comme le village de Zhoucheng à une trentaine de kilomètres de Dali qui offre un contexte bien plus rural et authentique. 

N’hésitez pas à remonter de la pittoresque place centrale vers le haut du village. Nous nous sommes aussi baladés jusqu’au lac.

Nous avons également fait une longue balade sur les montagnes Cangshan. Nous n’avons pas trouvé d’informations quant à un éventuel sentier qui pourrait nous mener jusqu’au temple Zhonghe Si, nous avons donc pris le télésiège qui pour un moindre effort nous amène en 25 minutes au début de la balade. Les temples ne sont pas fantastiques mais la marche à flan de montagne offre de magnifiques paysages sur le lac mais également sur les pics aux alentours. 

Le long du sentier il est possible de récupérer d’autres télésièges pouvant vous monter toujours plus haut dont un à plus de 4000 mètres… Pour notre part nous nous sommes contentés de suivre le chemin d’environ 12 kilomètres qui suit le tracé des montagnes. 

La balade est vraiment sympa et permet de s’éloigner un peu du tumulte de la ville, nous avons croisé peu de monde sur le tracé, la majorité des touristes Chinois semblent monter par un des téléphériques faire quelques kilomètres et rebrousser chemin pour redescendre par la même voie (fainéants on vous dit!)…

Au bout du chemin un téléphérique permet de redescendre. Comme nous ne savions pas si nous allions emprunter le chemin ou le téléphérique pour regagner la plaine, nous n’avions pas pris nos tickets retour en avance, pensant les acheter en haut si besoin. Comme la nuit va bientôt tomber, que nous n’avons encore une fois pas nos lampes frontales comme ça nous est arrivé sur la Grande Muraille et qu’il faut à priori plus de deux heures pour redescendre, nous choisissons de prendre le téléphérique.

On arrive tous contents de notre journée sympathique et demandons le prix. Comme souvent, personne ne parle anglais et apparemment pas de guichet. La personne nous demande 50 yuans chacun, c’est cher, ça nous énerve, mais si c’est le prix, nous n’avons pas le temps de redescendre par le chemin la nuit va bientôt tomber. 

Elle prend notre billet de 100 yuans mais ne nous donne pas de ticket, comme nous ne souhaitons pas payer plus que le prix réel nous insistons pour avoir un ticket garantissant de ne pas se faire arnaquer… La personne s’énerve plus ou moins mais on campe sur nos positions, le personnel commence à rigoler, notre argent passe de mains en mains, on ne comprend rien…

A ce moment comme souvent dans ce genre de situation un chinois parlant anglais que nous appellerons « le sauveur » semble apparaître de nulle part pour arranger la situation. Nous comprenons que le guichetier est dans la montagne… (ils sont sérieux?) et qu’il faut payer le prix. 

Avec tout se ramdam cela fait maintenant 20 minutes que nous sommes devant les œufs et qu’ils tournent sans que personne ne monte ! Quelque peu intrigués nous demandons à « sauveur » ce qu’il se passe… Il nous répond tout tranquillement « C’est rien, juste quelque chose qui ne va pas avec le téléphérique..! » Ah ok ! Parfait… 

Alors Marjo a le vertige mais pour le coup, je crois que c’est moi qui ne me suis pas senti rassuré, je ne connais pas leurs normes de sécurité moi ! Bon le trajet s’est plutôt bien passé au final, on est toujours là pour raconter même si à mi-chemin au moment où l’oeuf se trouve au point culminant il ralentira énormément (quasi à l’arrêt) et finira sa course à cette vitesse ! Arrivés en bas il nous faudra encore casquer pour rejoindre Dali, 30 yuans par personne. Mais en chemin nous croisons « sauveur » à pieds! Nous faisons arrêter le taxi pour le récupérer lui et ses deux amis, il fera drastiquement baisser le prix, ça aide de parler chinois. 

Télésiège aller : 40 yuans / téléphérique retour : 50 yuans / Entrée dans les montagnes et temple : 40 yuans

Après Dali nous avons choisi d’aller à Shaxi, petit village éloigné du tourisme de masse qui nous a été conseillé par d’autres voyageurs rencontrés sur la route et par des bloggers. 

Qui dit peu de touristes, dit peu d’infrastructures, notamment pas de distributeurs acceptant les carte VISA! Nous avions en tête le récit d’un couple de suisses du blog Novomonde qui s’étaient retrouvés à Shaxi sans argent et dans l’incapacité de retirer. C’est d’ailleurs un blog de voyage que nous recommandons, ils sont à la fin de leur périple et le site regorge de bons plans !

Nous faisons nos comptes, nous n’avons pas assez d’argent pour rejoindre Shangri-la prochaine étape où nous trouverons un distributeur acceptant nos cartes. Nous prévoyons de retirer avant de prendre le bus…

Nous nous dirigeons vers la gare, achetons nos billets tant bien que mal et montons dans le bus qui part dans quelques minutes. C’est qu’une fois partis que nous nous rendons compte que nous avons oublié de retirer l’argent… Et pourtant on était prévenus mais dans la précipitation nous avons complètement zappé ce léger détail ! Bien évidemment point de distributeur à Shaxi ou dans les alentours aucun commerce acceptant nos cartes bleues. Nous voilà contraints de passer par Lijiang uniquement dans le but de retirer. Heureusement nous ferons une super rencontre d’un couple Franco-Belge à notre auberge. Nous leur faisons un virement par internet et ils nous passent la somme en liquide. Merci encore à vous Pauline et Olivier ! Ouf, nous ne serons pas obligés de passer par Lijiang avant les gorges du Saut du Tigre mais le budget sera très juste !

Shaxi

Shaxi est une petite ville très charmante, ici pas de klaxon, la ville est calme et on a envie de s’y arrêter pour se reposer. Nous n’y sommes restés que deux jours. En effet notre budget ne nous permettant pas de stagner trop longtemps, nous devons rejoindre Shangri-la au plus vite. Nous faisons également la rencontre de Christian et Francine qui nous proposent de les accompagner le lendemain pour les montagnes Shibaoshan. 

L’excursion est un peu chère, il faut prendre un véhicule pour rejoindre le site (1 heure de route environ) et payer l’entrée au parc pour 50 Yuans. Francine qui parle un peu chinois arrivera à nous trouver un chauffeur pour 40 yuans par personne.

Pour 90 Yuans le tout, la visite vaut vraiment le coup, le temple Baoxiang est magnifique, un des plus beau que nous ayons visité jusqu’à présent. Construit à flanc de falaise il est entouré d’une foret peuplée de singes qui n’hésitent pas à pénétrer dans les différents temples pour tenter de subtiliser les offrandes laissées par les fidèles. 

Il y a plusieurs autres temples sur le chemin, le chauffeur s’arrête pour vous permettre de les visiter. Au dernier temple, la route s’arrête et il faut rebrousser chemin, il est possible de repartir en voiture mais nous vous conseillons de redescendre à pied par un chemin dans la forêt qui offre un panorama saisissant sur la vallée. Il faut compter 2-3 heures de marche pour regagner Shaxi.

Shaxi on a adoré, nous avons passé deux super soirées en compagnie de nos anciens nouveaux amis. On aurait voulu rester plus longtemps, visiter les montagnes environnantes et tous les villages, mais les Gorges du Saut du Tigre nous appellent. Si vous passez dans le coin n’hésitez pas à vous arrêter mais surtout n’oubliez pas de prévoir des espèces !!

Dans notre prochain article on vous raconte notre trek dans les Gorges et vous saurez si nous avons finalement eu assez d’argent pour arriver à Shangri-la !

Bastien

Aventurier dans l'âme, je ne lâche jamais ma machette et mon lasso quand je pars en voyage. Grand bavard, j'aime refaire le monde pendant des heures autour d'un bon verre (et d'un bon saucisson). Passionné par le monde de la tech, on peut dire que je suis un vrai geek !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6 commentaires