Hangzhou et Suzhou région de Shanghaï

Hangzhou et Suzhou | Escapade dans la région de Shanghai

Bonjour et bienvenue sur notre blog ! Comme vous pourrez le remarquer, notre blog se refait une beauté.
Donc désolés pour le design douteux, la mise en page totalement dégueu et l’absence de photos. 🙏
On est sur le coup ! 🙃
Merci de votre compréhension. Bisous.

Rien de tel que de profiter d’un séjour à Shanghai, pour aller visiter un peu les alentours et découvrir cette région.

Hangzhou et Suzhou sont 2 petites villes situées non loin de Shanghai qu’il ne faut pas manquer. Quand je dis petites villes, ne vous méprenez pas, ici une « petite » ville, c’est 2 millions d’habitants minimum…

Nous avons préféré l’une à l’autre et pourtant nous avons fait l’erreur de prévoir de rester plus longtemps dans celle qui nous a le moins plu ! Mais difficile de savoir à l’avance…

« Il y a le paradis au ciel. Et sur terre, il y a Suzhou et Hangzhou »

Chaoying, poète de la dynastie Yuan.

C’est une belle maxime, mais notre sentiment est un peu plus modéré. 

Hangzhou (prononcer Hangjo)

Pour rejoindre Hangzhou depuis Shanghai, il suffit de prendre un train depuis l’une des 3 gare de Shanghai (la gare de Hongqiao). Les trains rapides mettent un peu plus d’1h et sont d’un confort incomparable aux trains que nous avions l’habitude de prendre jusqu’à lors. Dès 6h du matin les trains assurent la liaison et de très nombreux trains opèrent toute la journée. 

Le billet coûte entre 80 et 100 yuans (entre 10 € et 13 €) l’aller. 

Penser à réserver le retour en même temps pour ne pas se retrouver coincé !

Petite astuce pour gagner du temps à la gare : La gare de Hongqiao est tellement immense qu’on croirait un aéroport ! C’est assez déroutant. Il existe des bornes (avec traduction anglaise) où acheter les billets de train. C’est très simple d’utilisation et assez intuitif. Sauf que cela vous servira uniquement d’aide pour consulter les horaires et les prix car vous ne pourrez pas y acheter vos billets. Pour cela, il faut être résident chinois et avoir une carte d’identité chinoise… Aaargh!!! 

Prenez en photo, le trajet et l’horaire qui vous convient et allez faire la queue (parfois très longue) au guichet… Les agents parlant très peu l’anglais, ça vous aidera considérablement !

Nous commencerons donc par Hangzhou. Nous y resterons 2 jours et 1 nuit.

Nous laissons nos gros sacs à dos dans la consigne de notre auberge à Shanghai et partons légers pour 2 jours.

Après expérience, 2 jours sont peut-être un peu trop. Nous aurions pu faire en une journée, au pas de course certes, ce que nous avons fait en 2. Mais le faire dans la précipitation perd un peu de son charme aussi, ce sont des villes où il faut prendre le temps. Donc à voir…

La ville de Hangzhou s’organise autour du Lac de l’Ouest. 

Nous sommes montés sur la colline Yuhuang (colline de l’empereur de Jade) au sud du lac où se trouve un immense temple. De là, vous aurez une vue panoramique sur le lac et la ville. Vue sensée être intéressante voire sublime…

C’est là que notre avis se modère : ce pays est tellement sur pollué, que tous les paysages s’en voient gâchés. 

Clairement, nous attendions beaucoup de Hangzhou et de ce qu’on nous en avait dit. La ville a reçu de nombreux prix, top 5 des villes chinoises les plus agréables à vivre et celle qui jouit de la meilleure qualité de vie… 

Nous avons été un peu déçus. Outre le flot de touristes lâché comme un taureau dans l’arène, la pollution nous a gâché notre plaisir.

L’histoire se répète le lendemain, lorsque nous avons loué des vélos pour faire le tour du lac, qui doit être une balade géniale sans toute cette pollution. Nos photos sont ternes, il y a toujours ce voile de smog. Et alors, imaginer une balade tranquille en vélo et en fait se retrouver à respirer les échappements des voitures parce que le trafic autour du lac est très dense, non merci…

Je pense que s’il fait grand beau temps et que le taux de pollution n’est pas trop élevé, ça doit être vraiment chouette.

Le tour du lac en vélo se fait en 2h en y allant tranquille. L’accès aux parcs publics tout autour du lac est gratuit. Et si on coupe la fin de la balade à vélo par la digue Su Dongpo, on se retrouve le long d’une voie bordée de saules pleureurs, pêchers, bananiers jalonnés de petits ponts. Le centre ville de Hangzhou est piéton et très mignon. 

Alerte pollution ! Info voyageur : Nous avons téléchargé l’application mobile « air quality » qui permet de voir en temps réel le taux de pollution pour chaque grande ville de Chine. Cela permet de pouvoir un peu anticiper les activités de la journée et de porter un masque ou non. 

On s’est fait peur lorsqu’après coup on a vu le taux de pollution des villes où on était passés… C’est vraiment atroce. 

L’application vous précise en temps réel dans quelle catégorie vous vous situez :

Autant vous dire qu’on était pratiquement tout le temps dans les catégories « unhealthy » et « very unhealthy ». Dites-vous que lorsque l’on est en alerte rouge de pollution à Paris, on se situe dans la catégorie « moderate », je vous laisse imaginer le désastre ici… 

Si vous êtes sensibles des bronches comme je le suis ou avez des problèmes respiratoires même légers, surveillez le taux de pollution et portez un masque à tout prix ! Je viens à peine de me sortir d’une bronchite carabinée qui m’a duré 15 jours dont 4 jours de fièvre à 38,5… de quoi gâcher le voyage et vous dégouter de la Chine. Heureusement qu’on ne s’arrête pas à ça, mais je vous avoue avoir été un peu usée…

Ah si quand même…! J’allais oublier de vous parler d’un truc génial à Hangzhou ! Je vais bien sûr vous parler de bouffe ! Ah ah y’avait longtemps que l’on ne s’était pas goinfré ! Dans le centre, sur Hefang Jie (c’est le nom de la rue), il s’agit d’une petite ruelle bordée d’une trentaine d’échoppes où se vendent monts et merveilles pour 3 francs 6 sous. Quel bonheur ! Quel régal ! Quel dépaysement ! 

Suzhou (prononcer Soudjo)

Nous avons fait l’aller-retour dans la journée depuis Shanghai. En partant depuis la gare principale, les trains partent toutes les 30 minutes. En 1h30 de train rapide, nous étions arrivés. Comptez 40 yuans pour l’aller (5,20€) et réservez le retour en même temps. 

Nous avons regretté de ne pas être restés 2 jours et 1 nuit.

Nous avons adoré Suzhou. 

Jardins traditionnels, véritables oasis de tranquillité éparpillés aux 4 coins de la ville, comptent parmi les plus beaux de Chine. 

Ils sont 8 à être inscrits au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Nous en ferons 3 sur la journée. Un peu déçus de ne pouvoir en faire plus, tellement ces jardins sont hors du commun. D’un autre côté, l’entrée de certains coûte une petite fortune…

– Le jardin de la Montagne étreinte de Beauté. Entrée 15 yuans (2€)

Il est petit et hors des sentiers touristiques, à notre plus grand bonheur ! Pas à faire en priorité, mais très mignon.

– Le jardin de la Forêt du Lion. Entrée 40 yuans (5,20€)

Immanquable ! Ce jardin est extraordinaire. Voilà pourquoi : c’est le jardin le plus célèbre de Chine pour son amoncellements de rochers aux formes fantastiques. 

Une partie du jardin s’ordonne autour d’un vaste étang bordé de terrasses. Un autre pavillon s’élève sur une île reliée par un pont en zigzag et menant à une cascade.

Ce labyrinthe est un véritable dédale truffé de grottes, de galeries et de passerelles. Pas simple de trouver la sortie !

– Le jardin de la Politique des Simples appelé aussi le jardin de l’Humble Administrateur. Entrée 80 yuans (10,40€)

Immense jardin, très prisé des touristes. C’est le plus grand de Suzhou. Nous y sommes allés en fin d’après-midi, c’était pas trop mal, on a évité les groupes de touristes et leurs guides à grand renfort de mégaphones.

Il est cher mais ça vaut le coup. 

L’eau y occupe un tiers de la surface, chaque plan d’eau est de couleur verte rappelant la pierre de jade. 

Il se divise en 3 jardins : le jardin de l’Est qui ressemble plutôt à un parc, le jardin du Centre le plus beau, couvert de fleur de lotus et le jardin de l’Ouest qui regroupe 700 bonsaïs.

S’il ne fallait en faire qu’une des 2, je choisirais Suzhou sans hésiter. Elle représente par contre un budget visites plus conséquent car l’entrée de chaque parc est payante. Bonne petite escapade en tout cas !

Prochainement…

Parce que nous rêvons de contrées moins polluées, nous voilà partis pour la région du Yunnan dans l’ouest de la Chine. Envies de montagnes, de randonnées, d’air pur. On change de décor !

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages, mes bons plans et mes conseils de vadrouille !
Sometimes the hike is better than the top !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 commentaires