Résidence Permanente Canada - Procédure et partage d'expérience

Procédure Résidence Permanente Canada | Notre partage d’expérience

Vous souhaitez vous expatrier au Canada ? Vous êtes sur le point de vous lancer dans le processus de demande de résidence permanente au Canada ?
Pas facile de s’y retrouver dans les méandres de l’administration ! Pas facile de savoir quelles sont les formalités à effectuer ! Pas facile non plus d’être sûr d’avoir compris quelles sont les démarches à entreprendre pour ce genre d’expatriation. Alors, comme ce sont des obstacles auxquels nous nous sommes heurtés et que nous avons trouvé peu d’articles complets sur le sujet, nous avons décidé de regrouper un maximum d’informations par ici.
Alors comment obtenir une résidence permanente au Canada ? Nous vous partageons notre processus de A à Z et notre début d’expérience de futurs expatriés !

Qu’est-ce que la résidence permanente au Canada ?

Alors la première chose à déterminer quand on veut s’expatrier au Canada, c’est : quelles sont les possibilités qui s’offrent à moi selon ma situation ? L’objet de cet article n’est pas de vous expliquer toutes les options possibles pour immigrer au Canada, mais bien de faire un zoom sur l’une d’entre elles : la demande de résidence permanente.

C’est quoi la résidence permanente et quelles sont les conditions pour l’obtenir ?

“Un résident permanent est une personne qui a obtenu ce statut en immigrant au Canada, mais qui n’est pas citoyen canadien. Les résidents permanents sont citoyens d’autres pays.”

Gouvernement du Canada

En tant que résident permanent au Canada, vous avez le droit d’habiter, de travailler ou d’étudier n’importe où dans le pays, d’avoir une couverture santé et, selon conditions, de demander la citoyenneté canadienne. Vous payez vos impôts au Canada et êtes soumis aux lois du pays. En revanche, vous n’avez pas le droit de vote au Canada.

Vous avez déjà entendu parler de la green card aux États-Unis ? Eh bien, c’est la même chose.

En ce qui nous concerne : Pour s’expatrier au Canada sans visa de travail, la demande de résidence permanente est notre seul choix possible car nous avons plus de 35 ans et ne sommes donc plus éligibles au WHV (Work Holiday Visa) ou PVT (Programme Vacances Travail) en français.

Bien sûr, nous aurions pu aussi envisager l’option d’obtenir un visa de travail, mais je vous explique dans cet article sur notre projet d’expatriation pourquoi c’est compliqué en ce moment.

Comment fonctionne le système de sélection pour obtenir la résidence permanente au Canada ?

Comme je vous parle de notre parcours, je vous parle évidemment de ce qui nous concerne et dans les cases dans lesquelles nous entrons. Voilà le programme auquel nous postulons :

Entry Express (Hors Québec) et programme des travailleurs qualifiés.

Vous trouverez toutes les infos liés à ce programme sur le site du gouvernement canadien : Admissibilité à présenter une demande au titre du Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) (Entrée express)

Ce programme fonctionne sur une base de sélection selon un nombre de points déterminés par votre dossier/situation.

Une fois sélectionnés et si nous parvenons au bout de la procédure administrative, ce programme nous permet d’obtenir notre résidence permanente au Canada en moins de 6 mois.

Intégration au programme Entry Express

Pour pouvoir intégrer le programme d’Entry Express, vous devez répondre à un certains nombre de critères :

  • expérience de travail qualifié dans certaines catégories ;
  • compétences linguistiques (FR et/ou EN) : avant de vous inscrire, il faut avoir passé les tests linguistiques et avoir reçu les résultats puisque c’est un prérequis pour postuler ;
  • déclaration de fonds disponibles.

Vous pouvez vérifier votre admissibilité en suivant ce lien : Vous souhaitez venir au Canada à titre d’immigrant qualifié ?

Ces éléments sont les conditions minimum requises pour pouvoir s’inscrire au programme.

L’expérience de travail et la preuve de fonds sont, à ce stade, du déclaratif. Cependant, il faut donner des informations fiables que vous pourrez justifier par la suite lors de la demande de résidence permanente canadienne.

D’autres éléments apporteront plus ou moins de points en fonction de votre situation. 

Par exemple :

  • votre âge ;
  • avoir un membre de votre famille (fratrie ou conjoint·e) canadien ou résident permanent ;
  • votre niveau d’études ;
  • détenir un diplôme canadien ;
  • posséder une offre d’emploi ;
  • etc.

Vous pouvez faire la simulation de vos points en suivant ce lien (toujours sur le site du gouvernement canadien) : Système de classement global (SCG) : immigrants qualifiés (Entrée express)

Explications de la procédure de sélection Entry Express

Après avoir effectué votre simulation en ligne, vous pouvez vous inscrire au programme. Un nombre de points vous sera attribué : il correspond généralement au nombre de points de votre simulation.

Vous êtes maintenant dans le pool d’Entry Express avec le nombre de points vous permettant d’être « classé » par rapport à tous les autres candidats. Il n’y a plus qu’à attendre d’être sélectionné (et là, armez-vous de patience).

Voici comment se déroulent les hostilités : le gouvernement procède à des extractions de candidats régulièrement, en général toutes les 2 semaines, mais ce n’est pas une règle absolue.

Lors d’une extraction, le gouvernement sélectionnera, par exemple, les 3 000 personnes avec le plus de points. Celles-ci recevront une invitation à postuler pour la résidence permanente

Si vous n’êtes pas sélectionné, vous devrez attendre le prochain tour d’extraction et espérer que les scores requis soient plus faibles.

Une fois sélectionné, vous recevrez une invitation à remplir un dossier de résidence permanente. C’est maintenant que vous devrez fournir les justificatifs de tout ce qui vous a rapporté des points.

Je vous invite à aussi consulter ce dossier très complet sur la résidence permanente au Canada et l’Entry Express sur le site de pvtistes.net.

Administratif et démarches à entreprendre tout le long du processus

Si vous avez une phobie administrative, fuyez, pauvres fous 🧙🏻‍♂️! Les autres, accrochez-vous quand même, il y a du taf. Non, sans blague, c’est bien normal que la procédure ne se fasse pas en un claquement de doigt, vous demandez la résidence permanente dans un autre pays que le vôtre, ce n’est pas rien. 

Nous avons découpé en 3 parties les démarches administratives à effectuer

  • les choses à faire obligatoirement avant l’inscription à l’Entry Express ;
  • les choses à faire après la sélection pour ouvrir le dossier de résidence permanente ;
  • les choses à faire une fois que votre dossier de résidence permanente est soumis.

💡 À savoir : En ce qui nous concerne, il y a des choses que nous avons préféré anticiper et que nous avons fait avant d’être sélectionnés (en espérant être sélectionnés rapidement) pour accélérer la suite du processus.

À faire obligatoirement avant l’inscription à l’Entry Express

Pour soumettre votre dossier d’inscription à l’Entry Express, vous devez obligatoirement avoir obtenu vos résultats aux tests de langue.

Bastien va passer le test de français ET le test d’anglais, Marjo va passer uniquement le test de français. Pourquoi ? Parce que Bast est le postulant principal, les 2 tests rapportent de nombreux points à notre dossier. Marjo est postulante “conjoint accompagnateur” et passer un des deux tests de langue apporte quelques points bonus bienvenus. Bien sûr, j’ai choisi le français, pour maximiser les points qu’on pourrait obtenir.

Test d’anglais pour Bastien : le IELTS

Il faut passer le test IELTS General Training. Il a dû se rendre à Toulouse pour le passer, soit à 2 h de chez nous, car aucun centre plus proche ne proposait ce test.

Prix : 250 €
Il a eu les résultats au bout de 4 jours, c’était très rapide.

⚠️ Attention, ne vous trompez pas d’examen au moment de la réservation de votre test. Il s’agit bien du IELTS General Training et non le Academic Training.

Test de français pour tous les 2 : le TEF Canada

Pour éviter de devoir dépenser encore des sommes importantes, nous avons eu la riche idée d’utiliser notre CPF (Compte Personnel de Formation) pour financer ce test. Toutefois, il est à noter que nous avons dû prendre 2 h de formation avec une prof de français pour que l’ensemble (coaching + test) soit pris en charge par le CPF.

Même s’il s’agit d’un test de français et que a priori nous parlons couramment 😆, il ne faut pas sous-estimer la difficulté du test et les pièges éventuels dans lesquels on pourrait tomber par excès de confiance. Et puis, l’idée c’est d’obtenir le maximum de points, soit un niveau C2.

Eh bien, figurez-vous que les 2h de coaching en visio avec la prof + les exercices corrigés qu’elle nous a fourni nous ont bien été utiles.

Malgré cela, Bastien n’a pas obtenu le maximum des points sur la partie écrite et pour ma part, j’ai atteint le créneau de points maximum pour l’Entry Express (mais j’étais pile à la limite). Et pourtant, je suis rédactrice et correctrice 😅, et que, de ce fait, le français n’est pas censé être un problème pour moi. 

MAIS ce qu’il faut savoir, c’est que le barème de correction répond à des exigences spécifiques. Par exemple, pour l’exercice d’expression écrite, il faut que votre texte compte un certain nombre de mots précis, qu’il soit organisé selon 3 paragraphes (du style thèse, antithèse, synthèse, comme à l’école), etc. C’est à dire que même si vous parlez bien français et que vous ne faites aucune faute d’orthographe, vous pouvez être pénalisé sur la structure de votre texte ou sur une mauvaise compréhension “étourderie” lors de l’épreuve de compréhension orale (personnellement, je hais ces tests, je me plante tout le temps et j’ai d’ailleurs perdu des points 🤣).

Détail des épreuves du TEF Canada : 4 épreuves, 2 à 3 h en tout.

  • expression orale (avec un examinateur) ;
  • expression écrite (sur PC) ;
  • compréhension orale (sur PC) ;
  • compréhension écrite (sur PC).

Prix du TEF Canada pour chaque personne

  • 280 € pour le test TEF,
  • 120 € pour 2 h de préparation en visio.

Chacun de nous a donc utilisé 400 € de son CPF.

Nous avons eu les résultats très rapidement là aussi, 4 jours après avoir passé le test.

💡 À savoir : nous sommes allés dans un centre de langues à Biarritz (soit encore à 1h30 de chez nous). En effet, après avoir contacté des dizaines de centres plus proches de chez nous en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, seul Biarritz pouvait nous faire passer ce test rapidement et prendre en charge test + formation avec le CPF.

À ce stade : Notre dossier de candidature est complet, nous obtenons un total de 496 points. Nous n’avons plus qu’à croiser les doigts pour que les prochaines vagues de sélection nous incluent.

Welcome to Canada

À faire après la sélection pour ouvrir le dossier de résidence permanente au Canada

Youpi ! Nous avons été sélectionnés ! Nous aurons attendu 4 semaines avant d’être extraits. 4 semaines pendant lesquelles il n’y aura eu aucune extraction (comme quoi, l’histoire d’une extraction tous les 15 jours est approximative). Nous avions assez de points pour cette sélection.

Dès à présent, vous pouvez remplir votre dossier de résidence permanente. Il va falloir être extrêmement rigoureux, voire parano. La moindre virgule mal placée peut tout faire basculer : retarder votre dossier ou l’invalider. Votre dossier devra être rempli consciencieusement et chaque document fourni devra être conforme à ce qui est demandé.

Je n’exagère pas, n’ayez jamais peur d’être trop perfectionniste. Ci-dessous, les étapes et documents à fournir.

Demander l’équivalence de ses diplômes

L’équivalence de votre diplôme est un document obligatoire que vous devez fournir pour justifier le nombre de points que vous avez obtenu grâce à votre niveau d’étude. Nous avons fait le choix de demander l’équivalence du diplôme Bac+5 de Bast (indispensable), en amont. Car sans cette équivalence de diplôme, il n’y avait pas l’ombre d’une chance de disposer de suffisamment de points pour être sélectionné. Donc, je vous conseille, comme nous, de commencer par demander cette équivalence, même si ce n’est pas encore le moment de présenter ce document dans votre dossier.

Nous avons également demandé l’équivalence du diplôme bac+3 de Marjo (ça rapporte peu de points car je suis la postulante n°2, mais on s’est dit que ça pouvait maximiser nos chances d’être sélectionnés).

Pour ce faire, vous devez passer par un service en ligne selon une procédure très précise. Nous sommes passés par WES (World Education Services) chargés de traduire et fournir les équivalences de diplômes pour l’international.

Il faut avoir en votre possession votre relevé de notes final avec la mention des UE ou des modules évalués. Il faut que la mention “admis” figure sur votre relevé de notes ainsi que le nom du diplôme et le tampon de l’école. 

Ensuite, vous faites parvenir ce document à votre école (si elle ne l’a plus dans ses archives), puis l’école doit l’envoyer à WES (en l‘occurrence ici), au Canada, dans une enveloppe cachetée (le tampon de l’école doit impérativement se situer sur la fermeture de l’enveloppe). 

Vous retrouverez la procédure exacte sur le site de WES. Pour notre part, nous avions carrément copié/collé la procédure par email aux secrétaires de nos écoles après leur avoir expliqué au téléphone en amont.

  • Coût : 280 $CAD, soit environ 195 € par diplôme traduit ;
  • Délai annoncé : environ 35 jours.

Nous avons eu la validation de l’équivalence du diplôme de Bastien au bout de 15 jours, c’était très rapide. En revanche, pour le mien, cela a été plus long : environ 40 jours.

Visite médicale + examens médicaux requis

Une visite médicale et des examens médicaux sont requis pour compléter votre dossier de résidence permanente au Canada. Il est nécessaire de se rendre auprès d’un médecin qui dispose d’un agrément pour remplir le dossier destiné au service d’immigration canadienne. La liste des médecins agréés est disponible ici. Il y en a de nombreux sur Paris et Lyon, et quelques-uns ailleurs en France (Bordeaux, Rennes et Nîmes).

Le plus proche de nous se situe à Bordeaux, à 2h de chez nous.

À faire : 

  • visite médicale standard effectuée par le docteur ;
  • radio des poumons ;
  • analyse d’urine ;
  • prise de sang.

Ce qui est contrôlé : que vous n’ayez pas la tuberculose, que vous n’ayez ni MST, ni maladie grave qui demanderait un suivi important sur le territoire canadien.

🖊️ À noter qu’Eliott (4 ans) a seulement eu besoin de faire la visite médicale.

Éléments requis pour la visite médicale :

  • pass sanitaire avec les 3 vaccins COVID ;
  • le carnet de santé de chaque membre de la famille ;
  • le passeport de tout le monde ;
  • et le paiement (respirez un grand coup, ça va bien se passer).

Coût total de la partie santé : 740 € 🎉

  • 200 € x 2 visites médicales adulte ;
  • 150 € visite médicale enfant ;
  • 50 € x 2 radiologies adulte ;
  • 45 € x 2 au laboratoire (prise de sang + analyse d’urine).

⚠️ Les délais de prise de rendez-vous chez ces médecins sont longs. Dans notre cas, il y avait minimum 2 mois d’attente pour obtenir un RDV, soit 2 mois de décalage supplémentaires dans le processus. Ce choix nous appartient, mais nous avons décidé d’effectuer cette visite médicale avant même d’être sélectionnés. Au vu de notre dossier, nous avions de grandes chances d’être sélectionnés et nous souhaitions raccourcir les délais au maximum. Mais cela signifie clairement que si nous n’avions jamais été reçus, nous aurions littéralement perdu pratiquement 800 €. C’est un peu un pari, mais nous avons préféré faire comme ça.

Pour la blague : quand nous avons dit au médecin qui nous a validé la visite médicale que nous n’étions pas encore sélectionnés, il nous a pris pour des fous et nous a fait comprendre qu’on était particulièrement optimistes. Mais 5 jours après la visite, nous avons reçu notre sésame ! 😂 

Les autres éléments à fournir au dossier de résidence permanente

Le reste est un peu moins contraignant puisqu’il s’agit de fournir des documents que vous êtes censé avoir sous le coude ou presque. Néanmoins, attention à être bien vigilant et respecter au pied de la lettre les consignes données sur votre dossier de résidence permanente Canada.

Les éléments faciles à fournir : 

  • Carte Nationale d’Identité + Passeport (en cours de validité of course) ;
  • photos d’identité au format 5 x 7 cm (à faire chez un photographe) ;
  • casier judiciaire vierge ;
  • acte de naissance pour chaque enfant ;
  • lettre explicative annexe pour préciser certains points que vous jugez insuffisamment justifiés grâce à vos documents ou déclaration (Exemple : vous n’avez plus de contact avec l’un de vos parents et vous n’êtes pas en mesure de fournir son adresse postale actuelle).

Les éléments un peu plus pénibles à obtenir :

  • Preuve de fonds à demander à votre banque. Le montant peut varier selon les années. En ce qui nous concerne, il fallait justifier de posséder au moins 21 055 $CAD (soit 14 665 €) sur un seul de nos comptes bancaires. Attention : il est interdit de contracter un prêt pour atteindre ce montant et théoriquement, vous ne pouvez pas non plus vous faire prêter de l’argent (sinon, certains font faire des preuves de dons pour être plus sereins).
    La banque doit éditer ce document de façon très rigoureuse avec des informations précises requises, et croyez-moi, si vous arrivez à obtenir tout de suite le document parfait, ce sera un petit miracle. On s’y est pris à 4 fois avant d’avoir le document comme demandé dans notre tout premier email (extrêmement précis et explicite). Oh yeah ! 
  • Les justificatifs employeurs de vos précédents jobs. J’espère que vous avez gardé de bonnes relations avec vos précédents employeurs, car il va falloir les recontacter pour leur demander une lettre explicative de vos missions auprès d’eux. Il faut absolument que le poste qu’ils vont décrire soit strictement conforme avec ce que vous avez déclaré dans l’encart “professionnel” de l’Entry Express.
    Vous savez quoi ? Écrivez la lettre vous-même et demandez juste à ce qu’ils la signent et la tamponnent. Vous ferez gagner du temps à tout le monde et vous vous éviterez des auréoles supplémentaires sous les bras.
  • Un justificatif d’union de fait. Bien que nous vivions ensemble depuis 16 ans, Bastien et moi ne sommes pas mariés. Il est donc nécessaire que nous présentions un justificatif qui prouve que nous vivons maritalement depuis au moins 1 an. Nous nous sommes rendus à la mairie de notre village et ô joie, la gentille dame de l’accueil nous a fait ça en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Au top !
    Mais si vous avez moins de chance que nous, il est probable que vous ayez à faire appel à un notaire ou à une instance de ce genre. Nous avons apporté un justificatif de domicile avec nos 2 noms et une déclaration sur l’honneur avec les dates précises de notre emménagement ensemble.

Quoi qu’il en soit : votre meilleure source d’information est ce qui est mentionné sur votre dossier de résidence permanente Canada. Tout ce qui est requis (et la façon dont c’est requis) y est expliqué en détail.

Dernière étape pour clôturer votre dossier et le soumettre : le paiement.

Il faut régler en ligne 3 130 $CAD, soit 2180 € pour régler tous les frais liés à votre demande d’immigration.

Résidence permanente Canada fees
Résidence permanente Canada fees (2 adultes et 1 enfant) – Total Price = 3 130 $CAD.

À faire une fois le dossier de résidence permanente soumis

Une fois arrivé à cette étape, on peut dire que le plus gros du travail est fait ! À partir de ce moment, votre dossier en ligne est complet, vous n’avez plus qu’à patienter. La dernière étape administrative se profile : les biometrics.

La durée de l’attente est très variable. Pour notre part, ça a mis 4 semaines pour que nous recevions le feu vert pour faire cette dernière démarche. Aussi, à ce moment-là, le gouvernement canadien peut vous demander des infos supplémentaires si vous n’avez pas suffisamment bien rempli le dossier par endroits.

Les biometrics, c’est quoi ? Le gouvernement canadien a tout simplement besoin de vos empreintes digitales. Seulement, il faut le faire dans un centre agréé par les services d’immigration canadiens. Il n’y en a que 2 en France, à Paris et Lyon. Autant vous dire que pour nous, c’est tout un périple, et c’est de fait, très coûteux. Surtout que ça prend 15 minutes montre en main pour donner vos empreintes. 😅

ℹ️ Nous n’avons pas eu besoin de donner les empreintes de notre fils (4 ans).

Nous sommes donc montés sur Paris fin avril pour ce quart d’heure de rendez-vous. Nous sommes partis 3 jours de façon à jongler avec les prix intéressants des transports et en profiter pour rendre une petite visite à nos amis parisiens.

Le PNP : un moyen d’obtenir des points supplémentaires à l’Entry Express

Petite info bonus pour vous permettre d’obtenir votre résidence permanente avec un coup de pouce.

Le PNP (Provincial Nominee Program) permet aux provinces canadiennes (hors Nunavut et Québec) de sélectionner un candidat présent dans le bassin d’Entry Express et ainsi lui octroyer 600 points supplémentaires. Avec une nomination par une province, vous êtes quasiment sûr de faire partie de la prochaine extraction. Toutes les provinces ont leurs propres critères afin de sélectionner des candidats. Par exemple, avoir fait des études sur le territoire de la province ou posséder une offre d’emploi.

Dans notre cas, comme nous visons Toronto et donc une résidence permanente pour l’Ontario, nous pouvions êtres sélectionnés via le volet « Travailleurs qualifiés francophones » (plus encore que le reste du Canada, l’Ontario essaye de développer la francophonie) ou le volet « Priorité basée sur le capital humain » (en ce qui nous concerne, notre expertise professionnelle rentre dans la partie “secteur des technologies”).

Si vous êtes intéressés par ces programmes, vous pouvez retrouver les informations actualisées ainsi que les liens vers les programmes de toutes les provinces directement sur le site du gouvernement : Fonctionnement du programme des provinces.

Total des frais engagés pour la demande de résidence permanente Canada

  • Test d’anglais de Bastien (IELTS) : 250 €
  • Tests de français de Bastien & Marjo (TEF Canada) : 800 € (prise en charge CPF)
  • Équivalence de nos 2 diplômes : 400 €
  • Total visite médicale + examens santé (pour 2 adultes et 1 enfant) : 740 €
  • Paiement “administratif” du dossier de résidence permanente : 2 180 €

Total : 4 370 €

Hors frais de déplacement pour les divers RDV un peu partout en France (estimés à 500 € en ce qui nous concerne : Paris, Bordeaux, Toulouse, Biarritz).

Validation du dossier par le gouvernement canadien

Et voilà, désormais, vous attendez le graal ultime. Les délais peuvent encore prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. L’attente est longue et vous n’êtes plus maîtres de rien à ce stade.

Voilà, je vous souhaite bonne chance dans votre processus d’immigration au Canada. J’espère que toutes ces informations vous auront été d’une grande aide. Bien entendu, croisez vos sources, documentez-vous sur le site officiel du Canada dont je vous ai mis de nombreux liens tout au long de cet article. Et qui sait, on se retrouvera peut-être à Toronto ?

N’hésitez pas à nous faire part de votre parcours dans les commentaires ! Histoire de partager nos galères tous ensemble 😉.

>>> Retrouvez plus d’articles liés à l’expatriation <<<

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages, mes conseils de vadrouille et mes reportages !
Après 5 ans en agence de voyages et 5 ans en tant que responsable de formation tourisme, je me consacre maintenant à l'écriture (blogging, reportages, ebooks) et à la stratégie digitale !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
Facebook
Pinterest
fb-share-icon