Roadtrip Nouvelle Zélande Semaine 4

Roadtrip NZ Van semaine 4/4 | Wellington, Rotorua, Wai-o-tapu, Auckland

C’est par l’Île du Nord que nous clôturons notre roadtrip au pays des Kiwis ! Découvrez notre itinéraire et notre récit de voyage de cette dernière semaine dans ce beau, très beau pays, qu’est la Nouvelle-Zélande. Nous vous racontons notre mini séjour dans la capitale la plus cool du monde : Wellington !
Notre retour à Auckland 8 ans après, et notre passage dans la zone volcanique et géothermale Wai-o-Tapu autour de Rotorua, une sacré expérience ! Nous aurons l’occasion aussi de réaliser le trek Tongariro Alpine Crossing à la journée pour fouler les terres du Mordor et nous plonger en immersion dans le village des Hobbits. Comme d’hab, on vous indique tous les campings dans lesquels nous avons dormi avec notre van dans l’Île du Nord et toutes les infos à savoir.
Une quatrième semaine riche en découvertes et en émotions puisque nous avons dû dire au revoir à notre fidèle van ! 👋

Avant toute chose, pour ce qui est de l’aspect technique de ce roadtrip NZ en van : comment bien choisir son van, établir son itinéraire, le budget à prévoir, comment trouver les campings gratuits, les bons plans en général, etc. Nous avons élaboré un article complet :

Itinéraire roadtrip Île du Nord Nouvelle-Zélande – Semaine 4/4.

Jour 20 : Arrivée à Wellingon, la capitale la plus cool du monde (25 km)

Notre 3e semaine de roadtrip en Nouvelle-Zélande s’est achevée avec la traversée vers l’Île du Nord : Picton-Wellington. En 3 h 30 de bateau, nous y sommes.

La traversée entre les deux îles, se fait en ferry. Et c’est vraiment le grand luxe ! D’immenses baies vitrées, des sièges en cuir, des tables, des espaces pour travailler avec prises électriques, wifi gratuit, etc. On trouve même une salle de ciné, un bar/resto et, bien sûr, des cabines. Nous avons bien trouvé de quoi nous occuper afin de ne pas penser à mon estomac qui bizarrement, cette fois, n’était pas ravi de monter sur un bateau.

Nous arrivons dans une grande ville, ça fait du bien de revoir un peu d’animation et de vie citadine (toujours à taille néo-zélandaise bien sûr !).

Wellington - Nouvelle-Zélande

La ville de Wellington est réputée pour être la capitale la plus cool du monde ! Ville à taille humaine, elle offre tout ce dont on a besoin et il y fait bon vivre.

Notre première destination sera la Bibliothèque Centrale de Wellington. Parce que vous l’aurez compris, j’adore les bibliothèques. J’y passerai des heures et je trouve toujours qu’on n’a jamais assez de temps. Venir y travailler ou simplement flâner de rayons en rayons en feuilletant les livres, c’est un régal pour moi.

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Owhiro Bay. Gratuit.
  • Autorisé aux véhicules non-autonomes, le top (assez rare près des grandes villes) !
  • Tout près du centre-ville de Wellington (10 minutes de route).
  • Il y a pas mal de monde mais il est assez grand, directement en bord de mer.
  • Toilettes et eau potable.
  • Nous y resterons 3 nuits.

Jour 21 : Wellington (42 km)

Il a plu toute la nuit. La pluie tambourinant sur la tôle du van nous a réveillée à plusieurs reprises. Ces jours-ci, de très grosses inondations perturbent le réseau routier autour de Wellington. En effet, certaines routes allant vers le nord sont même fermées. Vous l’aurez compris, en Nouvelle-Zélande, il pleut pas mal !

On se balade dans la ville, on flâne, c’est trop chouette. On se paye même le luxe d’un restaurant avec une bonne pizza maison, bien au chaud !

Le Mont Victoria, en plein cœur de la ville, offre une magnifique vue panoramique sur Wellington. La montée en voiture à elle seule vaut le coup et propose une succession de maisons magnifiques possédant de grandes baies vitrées avec vues sur la ville et la mer. Les quartiers huppés de Wellington.

À cet endroit, un grand parc s’étend et offre de belles balades. Nous profiterons de Wellington pour voir plusieurs autres lieux de tournage du Seigneur des Anneaux. Wellington ayant été le QG de la production au moment du tournage, la ville regorge de lieux à découvrir. Ça tombe bien, on est très fans.

Jour 22 : Journée grisâtre à Wellington (33 km)

Cette journée cool démarre par une grasse mat’ avec vue sur la mer au réveil.

Wellington - Vue sur la mer

Le reste de notre journée nous le passerons à nouveau à la bibliothèque de Wellington parce qu’il y fait chaud, parce qu’on y est au sec et qu’on s’y sent bien. Il fait froid et gris aujourd’hui, après nos balades d’hier, nous avons envie de flemmarder et de travailler sur notre blog. Cette journée éprouvante se termine par un énorme Mc Do : Bienvenue chez papa et maman gros tas ! 😂

Jour 23 : Le Musée Te Papa (141 km) : Gratuit et excellent !

Dernier jour à Wellington ! Nous aimons vraiment beaucoup cette ville. Finalement, on y serait bien restés plus longtemps. C’est une capitale à taille humaine avec tous les avantages de la ville et un emplacement parfait entre mer et montagne. 20 km après la ville, on retrouve les champs, les grands espaces, les moutons.

Nous tenons beaucoup à aller visiter le musée Te Papa de Wellington. Nous adorons autant les musées que les bibliothèques. Ce musée est tout simplement génial ! Interactif, ludique, un univers pour petits et grands. On apprend comment les paysages et l’environnement naturel néo-zélandais ont été façonnés. Il y a également tout ce qu’il faut pour comprendre la richesse et la complexité de la culture Maorie. Nous avons eu l’immense chance de tomber pendant une super expo sur la guerre de 1915 lorsque les turcs de l’empire ottoman ont débarqué sur les côtes néo-zélandaises.

Malheureusement, nous avons un peu rapidement traversé les derniers étages (5 en tout) par manque de temps et surtout parce que nos ventres criaient famine. On y est quand même bien restés 4 h…

L’avantage de ce musée, au delà d’être absolument fantastique et ouverts tous les jours de l’année, c’est qu’il est totalement gratuit pour tout le monde ! Bien sûr, vous pouvez aussi choisir de faire une visite guidée. Dans ce cas, ce sera payant.

💡 Info importante : dans les villes de Nouvelle-Zélande, il est extrêmement cher de se garer ! À Wellington, 1 h de stationnement, c’est 4 $ ! Il y a bien un ou 2 parking gratuits, mais assez éloignés de la ville (minimum 20 minutes à pieds). 
Par contre, le samedi et le dimanche, tous les emplacements sont totalement gratuits ! Le parking souterrain de la bibliothèque, dans les rues en ville (en tout cas, dans celles que l’on a vu), c’est gratuit ! Il est mentionné que vous ne pouvez pas rester garés plus de 2 heures mais nous n’avons pas eu de soucis et sommes parfois restés un peu plus longtemps.
Essayez donc d’organiser votre séjour dans les villes le week-end !

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Putangirua Pinnacles Campsite. Camping du DOC.
  • 6 $ par personne mais nous sommes arrivés tard dans la nuit et nous n’avons pas trouvé la honesty box où nous étions censés payer… ☹️
  • Toilettes sèches. Pas d’eau.
  • Emplacement idéal pour voir les fameux Pinnacles et démarrer la randonnée à pied depuis le camping.
  • Il y a sinon un camping gratuit et autorisé pour les véhicules non-autonomes à 18 km plus au sud vers Cape Palliser. 

Jour 24 : Les Pinnacles (353 km)

Grand beau temps aujourd’hui ! Quelle chance, nous avons prévu une petite rando. ☀️

Pinnacles - Roadtrip van Nouvelle-Zélande

Ce matin, un jeune couple de français nous ont demandé de l’aide au camping. En effet, la batterie de leur van s’est vidée pendant la nuit, ils ont besoin de notre batterie pour brancher leurs pinces et la recharger. T’inquiète Yvette, les pannes de batterie ça nous connaît ! Vous vous rappelez qu’on est quand même tombés en panne dès notre premier jour en Nouvelle-Zélande ? Fallait le faire ! 😅

Maintenant, une rando de 2 bonnes heures nous attend. Il s’agit d’aller voir une nouvelle étrange manifestation de la nature, les Putangiroa Pinnacles. En plus, ça tombe très bien, puisqu’une scène de notre trilogie fétiche a aussi été tournée ici ! Nous mêlons l’utile à l’agréable.

Les Pinnacles sont des formations rocheuses étonnantes résultat de l’érosion. Ils se dressent tels des scalpels. La roche est très très découpée, c’est surprenant. 

2 options pour les Pinnacles :

  • les observer d’en bas,
  • monter au lookout pour les voir d’en haut.

Nous avons fait les 2, et si c’était à refaire nous referions la même chose ! Le panorama n’est pas du tout le même, le spectacle est fascinant d’en haut et vertigineux d’en bas (et non l’inverse !).
Il faut grimper assez sec pour atteindre le point de vue en hauteur, mais c’est assez rapide. Il y a genre 250 m de dénivelé avalés en une vingtaine minutes (de mémoire). 

Pour faire la rando en passant par le bas, un chemin permet de longer la rivière jusqu’au pied des Pinnacles. Il existe également une grande boucle de 4 h que nous ne souhaitions pas faire. Lorsque nous avons croisé ce panneau, nous avons pris à droite. Je pense que l’autre voie conduit à la plus longue rando.

Nous roulerons toute l’après-midi pour regagner le parc national volcanique du Tongariro. Demain une extraordinaire randonnée nous attend…

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Urchin Campsite. Gratuit.
  • Toilettes sèches. Pas d’eau.
  • Très peu de monde, assez paumé dans la forêt.
  • Il y a 2 campings gratuits à cet endroit. L’autre c’est le Kaimanawa, mais nous sommes arrivés dans la nuit et nous ne l’avons pas trouvé, apparemment il manquerait un panneau pour l’indiquer. Nous avons trouvé le Urchin sans problème, après une dizaine de minutes à travers la forêt sur de la gravel road. Préférez une arrivée de jour, c’était un peu glauque de traverser cette forêt sombre sur une toute petite route. Mieux vaut ne pas tomber en panne ici brrr !

Jour 25 : Trek Tongariro Alpine Crossing (152 km)

Cette journée sera consacrée au Trek Tongariro Alpine Crossing. D’ailleurs, nous vous avons rédigé un article complet sur ce trek dans le parc volcanique Tongariro.

Cet article vous racontera notre ascension, notre ressenti et des infos pratiques pour bien réussir ce trek. On vous parlera aussi de la rude météo, à savoir que nous avons grimpé dans la neige et qu’une température de -4 °C nous attendait au sommet ! Une rude épreuve qui en valait clairement la peine.

Tongariro Alpine Crossing

C’est un lieu qui mérite à lui seul un récit, un lieu immanquable pour nous puisqu’il s’agit d’un des lieux de tournage les plus importants du Seigneur des Anneaux. En effet, la région du Tongariro représente la région du Mordor que traversent Frodon et Sam et le volcan Ngauruhoe, a servi de décor pour représenter la Montagne du Destin, où Frodon jette l’anneau de pouvoir à la fin de la trilogie. Lieu hautement important donc. 😉

Trek Tongariro Alpine Crossing

Après une bonne rando, quand l’odeur de tes pieds va transformer le van en chaussette géante et que tu sais que tu ne pourras pas de doucher avant plusieurs jours, tu fais avec les moyens du bord. 😂

Bon finalement, nous trouverons de quoi nous doucher (c’était carrément indispensable en fait) à Taupo au Taupo Event Center. C’est un grand complexe sportif où vous pouvez juste aller prendre une douche pour 2 $. Chaudes et illimitées 🚿 ! Qu’est ce qu’elle était bonne cette douche, mais alors qu’est ce qu’elle était bonne ! Presque aussi bonne que celle qu’on avait prise en Chine après notre trek dans les Gorges du Saut du Tigre ! Le BON-HEUR !

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Reid’s Farm Reserve à Taupo. Gratuit.
  • Véhicules non self-contained autorisés.
  • Situé juste au bord d’une jolie rivière, Waikato River.
  • Toilettes sèches. Pas d’eau (sauf celle de la rivière qui est buvable ou que vous pouvez faire bouillir).
  • De nombreuses places, mais aussi beaucoup de tentes. Le mieux est encore d’arriver de bonne heure car pas mal de places sont en pente et il y a de nombreux nids de poule et flaques d’eau.

Jour 26 : Huka Falls, Rotorua et la zone géothermale de Wai-o-Tapu (209 km)

Après une méga giga grasse mat’ de l’enfer, notre journée commence par la visite des chutes Huka. Elles sont juste à côté du camping (2 ou 3 km), ça aurait été dommage de les manquer. Elles prennent leur source dans le lac Taupo et sont si puissantes qu’elles pourraient remplir 2 piscines olympiques par seconde (soit 250 000 L par seconde). La couleur de l’eau est toujours aussi dingue.

L’activité dont raffolent les néo-zélandais et qui se pratique sur les lacs, les cascades, etc, c’est le Jet boat. C’est un petit bateau ultra-rapide capable de tourner sur lui-même à 360°. Bon cette activité est carrément hors budget pour nous, mais on en a vu tellement souvent que ça nous donnait bien envie.

Pour la rigolade, si vous passez par là, le Mc Do de Taupo est immanquable ! C’est le Mc Do le plus original du monde (en tout cas, les néo-zéolandais s’octroient ce titre !). Mais, j’avoue, il est fun (vous pouvez manger dans l’avion, of course !).

Nous remontons vers la ville de Rotorua connue pour être un haut lieu de la culture maorie, mais aussi pour son activité volcanique. 20 km avant d’arriver à Rotorua lorsque l’on arrive de Taupo, se trouve une activité incontournable de l’Île du Nord : Wai-o-Tapu Thermal Wonderland

Ce site est classé par Trip Advisor comme l’un des 20 endroits les plus surréalistes du monde ! Et en effet.

La zone thermale est traversée par la rivière Wai-o-tapu qui rejoint le fleuve de Waikato. Aucun poisson ne peut survivre dans cette rivière étant donnée la présence de composants chimiques provenant des nombreuses sources bouillonnantes de la zone. Cette réserve naturelle est la plus grande région d’activité thermale de la région volcanique de Taupo. Cet endroit surprenant a été aménagé pour offrir une balade de 3,5 km à travers des merveilles volcaniques. À l’entrée, on vous fournira un dépliant (en français si besoin) indiquant les 25 spots à ne pas manquer avec les descriptions de ce qui vous entoure.

Wai-o-Tapu Thermal Wonderland - Piscine de champagne

Nous déambulons à travers ces incroyables manifestations de la nature : lac vert, terrasses de silice, grottes de souffre, cratères, piscines de boue bouillonnante, geysers… La plus connue et « la piscine de champagne », une source verdâtre de 70 °C libérant de petites bulles de dioxyde de carbone et dont les bords sont oranges vifs à cause des dépôts de soufre, arsenic, argent, or, mercure… Impressionnant ! Le « bain du diable » est un grand cratère aux contours déchiquetés qui contient un eau de couleur étonnante : plus l’eau est verte, plus elle contient d’arsenic. Un petit bain, ça vous tente ?!

C’était génial ! On a dû y passer 2 bonnes heures en prenant vraiment notre temps. C’est ouvert de 8 h 30 à 17 h (en hiver) et 18 h (en été) tous les jours.

💰 La visite coûte 32,5 $ : vous pouvez obtenir 10 % de réduction grâce à des coupons récupérés dans les flyers/magazines des i-sites de la région, pensez-y !

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Little Waipa Reserve à Matamata, proche de Hobbiton. Gratuit.
  • Autorisés pour tous types de véhicules.
  • Toilettes sèches.
  • Situé au bord du lac Karapiro, le cadre est top ! Beaucoup d’espace. 
  • Nous avons vu après coup qu’il serait possible de dormir gratuitement une nuit sur le parking de l’entrée de Hobbiton si vous comptez faire la visite le lendemain. Les toilettes seraient ouvertes 24/24.

Jour 27 : Hobbiton Movie Set, le village des Hobbits ! (197 km)

Hobbitton Movie Set est encore une visite incontournable de l’Île du Nord si, comme nous, vous êtes fan de l’univers du Seigneur des Anneaux !

Hobbiton Movie Set

Visiter le village des Hobbits, boire une bière dans l’auberge du Dragon Vert, traverser la plaine ou Bilbo a fêté son anniversaire près du grand arbre… C’était féerique. Cette visite représente l’un de nos énormes coup de cœur du pays ! On ne va pas s’étaler ici puisqu’on vous raconte tout en détail dans notre article dédié à notre chasse aux lieux de tournage du Seigneur des Anneaux !

La visite coûte assez cher, on ne va se mentir ! 89 NZ$ par personne pour la visite guidée de 2 h. Mais là aussi, vous pouvez facilement obtenir 10 % de réduction grâce aux coupons de réduction des magazines des offices du tourisme.

Nous nous dirigeons maintenant vers Auckland : la dernière étape de notre roadtrip en Nouvelle-Zélande en van !

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Remuera Motor Lodge à 15 minutes de route du centre-ville d’Auckland.
  • 38 $ pour 2.
  • Douches bien chaudes, sèche-cheveux, cuisine très bien équipée.
  • Machines à laver et sèche-linge (3 $ chaque).
  • C’est pas donné, mais pas facile de dormir en van à Auckland !
  • Nous y resterons 2 nuits.
  • On vous conseillerait bien les auberges de jeunesse, mais vu le rapport qualité/prix mieux vaut les éviter !

Jour 28 : Auckland 8 ans après, des sushis et des fous-rire avec nos potes

Auckland, c’est sentimental. Auckland et le Northland, nous y étions venus 8 ans auparavant pour y passer quelques mois avec un Working Holiday Visa. C’est le premier voyage que nous avons réalisé tous les 2, nous avions alors à peine 22 ans.
C’est alors que nous avons arpenté les rues d’Auckland, cette ville que nous avions côtoyé pendant quelques mois à l’époque, où nous avions nos habitudes. Nous nous sommes amusés à repartir voir l’auberge de jeunesse dans laquelle nous avions séjourné à l’époque. Rien n’a pourtant changé dans cette ville surprenante qui est tout sauf représentative du reste de la Nouvelle-Zélande où la culture asiatique est présente à tous les coins de rue. Des buildings, du shopping, de la vie, ça grouille.

Pour la blague, ça c’était nous en 2007 à Auckland, on avait 22 ans à peine 😂.
Comment ça, on a changé ? (en tout cas, on a toujours le smile !)

Comme nous avions déjà fait plusieurs visites à l’époque, cette fois-ci, nous nous contenterons simplement de flâner dans les rues et de préparer notre départ pour la Nouvelle-Calédonie.

Auckland est une ville dynamique, il y a beaucoup de choses à y faire. Le Musée National, le musée maritime le long du port, la célèbre Sky Tower qui domine la ville éclairée de toutes les couleurs pendant la nuit, One Tree Hill et ses collines verdoyantes à 2 pas de la ville où les moutons sont en liberté. Il y a des tas de restaurants de toutes les saveurs, des boutiques en veux-tu en voilà…

Notre grosse surprise du jour, c’est de retrouver à nouveau (on dit jamais 2 sans 3 non ?!) nos potes tourdumondistes Adeline & Adrien. Leur vol pour la Polynésie part dans quelques heures, nous avons profité de ces derniers moments néo-zélandais pour nous régaler de… devinez quoi… ? De sushis of course ! Dur dur de passer par Auckland sans craquer pour des sushis, les restos japonais pullulent dans la ville. À notre plus grand bonheur ! 🍣

Auckland avec Adeline et Adrien

Jour 29 : Bye bye cher petit van Echostar !

Il est maintenant l’heure de nous séparer de notre van. Non sans peine d’ailleurs, on s’y était attachés à notre maison-cuisine-salon-chambre-bureau ! Il pleut des cordes (pour pas trop changer) et il faut maintenant regagner l’aéroport. Le truc, c’est qu’on n’avait pas anticipé la distance. Il y a minimum 15 km au bord d’une 4 voies et même si on a du temps devant nous puisque nous y passerons la nuit (notre vol décolle demain midi), 15 bornes à pied sous cette flotte avec tout notre bazar, je le sens moyen.

Le loueur chez Spaceship nous annonce le tarif du taxi pour rejoindre l’aéroport. Plus de 30 $… Aïe, ça fait mal ! À la vue de nos mines déconfites, il nous dit « C’est bon, c’est bon, je vous appelle un taxi. C’est pour moi !« . Tellement, tellement gentil. Encore un bel exemple de l’hospitalité et du sens du commerce des néo-zélandais. Définitivement, si vous devez louer un van en NZ, nous vous recommandons Spaceship ! 😉

Van Spaceship roadtrip Nouvelle-Zélande
Bye bye New-Zealand !

Notre périple en Nouvelle-Zélande touche à sa fin ! Vous l’aurez compris, ce pays nous a ravis, enchantés, émerveillés. On y serait bien restés plus longtemps… Mais 1 mois c’est déjà super et puis, on commence à se les geler. Parce qu’ici l’hiver arrive ! C’est alors tranquillement que nous nous dirigeons vers la douceur de vivre de la Nouvelle-Calédonie et l’île de Lifou pour y trouver plus de soleil, plus de chaleur et surtout plein plein de petits (et gros, très gros) poissons ! 🐠

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages, mes bons plans et mes conseils de vadrouille !
Sometimes the hike is better than the top !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 commentaires