Roadtrip Nouvelle-Zélande semaine 3

Road Trip NZ Van semaine 3/4 | Wanaka, glaciers Fox et Franz Josef, parc Abel Tasman

Troisième et dernière semaine de road trip dans l’Île du Sud en Nouvelle-Zélande ! Cette fois, nous remontons la côte ouest depuis Wanaka vers le parc national Abel Tasman en passant par les glaciers Fox et Franz Josef. Notre van nous conduit pendant de nombreux kilomètres sur cette grande route côtière magnifique qui longe la côte ouest de l’Île du Sud. On vous emmène à nouveau à travers de superbes randonnées, de belles rencontres et encore et toujours de sublimes paysages ! On ne se lasse pas de ce voyage en Nouvelle-Zélande qui remplit toujours à 100 % toutes nos attentes.

Avant toute chose, pour ce qui est de l’aspect technique de ce road trip NZ en van : comment bien choisir son van, établir son itinéraire, le budget à prévoir, comment trouver les campings gratuits, les bons plans en général, etc. Nous avons élaboré un article complet :

Itinéraire roadtrip Nouvelle Zélande  Île du Sud
Itinéraire road trip Île du Sud Nouvelle Zélande – Semaine 3/4

Jour 14 : Arrowtown et Wanaka (116 km)

Nous nous réveillons en douceur dans la charmante ville de Queenstown qu’il est déjà temps de quitter. Notre programme rythmé (30 jours en Nouvelle-Zélande, c’est vraiment peu) nous oblige à être très rigoureux sur notre itinéraire si nous voulons avoir le temps de visiter ce que nous souhaitons. On n’a pas arrêté de vous répéter en Asie que pour profiter eu mieux d’un pays, rien ne sert de courir, mais de prendre son temps quitte à ne pas « tout voir » ; eh bien ici, figurez-vous qu’on fait tout l’inverse. Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! C’est à dire qu’il y a des pays qui se prêtent d’avantage à la contemplation, celui-ci a le mérite de vous rendre hyperactifs !

Direction Arrowtown et Wanaka

Nous voilà donc partis en direction d’Arrowtown. À 20 minutes de Queenstown, avant d’arriver à Wanaka, je voulais passer par ce petit village. Sur des prospectus récupérés dans les i-sites, j’étais tombée sous le charme à travers les photos des flyers. En effet, Arrowtown est un ancien village de chercheurs d’or du 19e siècle. La rivière qui traverse la village est -à ce qu’on dit- la rivière la plus fournie en or du monde. En 1860, elle attira bon nombre de chercheurs d’or, notamment chinois. L’architecture des bâtiments a été conservée comme dans l’ancien temps, les façades sont old school, typiques des vieux films en noir et blanc des années 50. Petites échoppes, poste, pharmacie, bibliothèque, les façades ont gardé leur cachet. Ce petit bourg est traversé par une rivière et les montagnes enneigées en arrière plan viennent parfaire ce paysage.

À quelques kilomètres d’Arrowtown, s’étend la ville de Wanaka. On pourrait y venir rien que pour les panoramas sur le lac et la région. En automne, les couleurs sont tellement vives qu’elles contrastent avec le bleu profond du lac, c’est sublime. Les routes offrent des panoramas à couper le souffle.

Wanaka point de vue

Nous nous dirigeons donc vers le nord dans le but de regagner la côte ouest et la remonter entièrement en passant par les fjords et les glaciers.

Du fun et un retour en enfance

Toujours sur de la doc récupérée dans les i-sites (les offices du tourisme sont très nombreux en Nouvelle-Zélande), j’avais repéré une activité qui change un peu et qui, pour sûr, allait nous plaire à tous les 2 ! Grands enfants que nous sommes, tout ce qui ressemble de près ou de loin à un parc d’attraction, on est fans ! Mais surtout lorsqu’il s’agit d’énigmes, de labyrinthes et de simulation de maison inclinée à 15°. 

Nous avons passé une bonne partie de l’après-midi dans l’univers délirant du Puzzling World. On avance de salles en salles en découvrant toujours plus de bizarreries visuelles et sensorielles. Après The Illusion Room avec ses hologrammes en 3D et The Hall of Following Faces, une salle d’illusion nous éclaire sur les procédés utilisés par Peter Jackson dans le Seigneur des Anneaux pour réaliser la taille des Hobbits. D’ailleurs, vous pouvez jeter un œil à notre article listant tous les lieux de tournage du Seigneur des Anneaux en Nouvelle-Zélande si vous êtes fan comme nous !

Un grand labyrinthe extérieur entoure le bâtiment. En effet, c’était le plus grand labyrinthe du monde jusqu’à il y a peu. Il vous faudra entre 30 minutes et une heure pour en sortir. En moyenne, les gens parcourent entre 3 et 5 km avant d’arriver à sortir du labyrinthe. C’était très fun ! Même les toilettes sont géniales ! Mais je n’en dirais pas plus pour préserver la visite de futurs voyageurs. 🙃

Puzzling World : 25 $ l’entrée comprenant toutes les salles + le labyrinthe. C’est 20 $ si on ne souhaite pas faire le labyrinthe à la fin.
C’était vraiment très cool !

Puzzling World - Wanaka

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Diamond Lake. Gratuit.
  • Uniquement pour les self-contained normalement, mais c’est assez paumé. Il se situe à une quinzaine de kilomètres de Wanaka.
  • Pas de toilettes sur le site, il faut faire les 500 premiers mètres de la randonnée (et ça grimpe !) pour trouver des toilettes sèches.
  • Pas d’eau.
  • Grand espace de camping.

Jour 15 : Point de vue sur Wanaka, randonnée Rocky Mountain Track (291 km)

La journée démarre par une superbe randonnée, la Rocky Mountain Track. C’est une randonnée qui offre un point de vue magnifique en surplomb du lac Wanaka et de toute la vallée qui l’entoure. On en profite, il fait beau ! Il est annoncé 1 h 30 de montée sur le panonceau au démarrage de la rando (ils comptent toujours assez large !). La montée, le détour par le Viewpoint du lac Wanaka et la descente nous auront pris 2 heures en marchant bien. C’est une randonnée assez simple, ça grimpe, mais le point de vue vaut largement le petit effort à fournir.

Point de vue Wanaka - Nouvelle-Zélande

En haut, 2 possibilités : east way ou west way. Nous avons choisi de passer par la east way qui permet de faire le petit détour vers le point de vue sur le lac Wanaka. La suite de la boucle, donc la descente, passera par la west way. Ce côté est un peu glissant s’il a plu et serait plus raide à monter. On n’a pas regretté de le faire dans ce sens-là.
C’était une chouette rando, rapide et permet de bien dérouiller ses jambes !

Rocky Mountain Track
Je me rends pas compte, il y avait du vent ?

Chanceux d’avoir eu du soleil jusque là, à peine arrivés dans notre van, une pluie torrentielle s’abat sur nous. Et là, nous pensons aux randonneurs que nous venons de croiser, qui amorçaient la montée et comptaient pique-niquer en haut. Cette météo alors !! Rappelez-vous comme elle nous a fait enrager pour les fjords lors de notre 2e semaine de road trip en NZ !

Du coup, ça change un peu nos plans. Car nous avions prévu pour cet après-midi de partir faire la randonnée sur le Rob Roy Glacier. Malheureusement, il nous est difficile d’envisager cette belle rando par cette météo.

Tant pis, on change nos plans. Direction le glacier Fox ! On a pas mal de route, on gagne du temps du coup.

Nous arrivons pour la nuit dans un camping génial à 21 km du village Fox Glacier. Au bord d’une plage déserte. Personne à des kilomètres, aucune habitation, cet endroit de bout du monde semble être laissé pour mort, pourtant la vigueur des vagues et de la houle nous rappelle que cet endroit est bien vivant.

Camping Gillespies Beach - Nouvelle-Zélande

Une longue plage de galets et de sable noir, d’énormes morceaux de bois jonchent la plage. La couleur de l’épaisse écume déposée par les vagues contraste avec le ciel noir et menaçant derrière nous. Une impression de bout du monde.

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Gillespies Beach. Gratuit.
  • Autorisé pour les self-contained seulement, mais il y avait de nombreux vans comme le nôtre.
  • Toilettes et eau du robinet.
  • À 20 km du glacier Fox.
  • Accès par une longue gravel road à travers la forêt (une vingtaine de km).
  • Situé en bord de mer, vraiment isolé, à proximité d’une ancienne colonie minière d’or.
  • Plusieurs balades à faire.
  • Magnifique coucher de soleil et on peut apercevoir des dauphins si la mer n’est pas trop agitée.

Jour 16 : Le Glacier Fox, le glacier Franz Josef et les gorges d’Hokitika (277 km)

Nous nous dirigeons de bon matin vers le glacier Fox et le glacier Franz Josef que nous sommes curieux de découvrir.

Glacier Fox

Sur ses 13 kilomètres de longueur, le glacier Fox plonge de 2 600 mètres dans les Alpes du Sud. Il est alimenté par quatre glaciers alpins qui reçoivent environ 30 mètres de neige par an. En haut des glaciers, la neige se densifie pour devenir de la glace bleue, sur des centaines de mètres de profondeur. Cette glace glisse vers la vallée fluviale plus plate, où elle mesure toujours 300 mètres d’épaisseur. Cet effet, associé aux importantes chutes de neige alimentant le haut du glacier, fait que les glaciers Fox et Franz Josef se déplacent environ dix fois plus vite que la plupart des glaciers de vallée. 

Pont de singe glacier Fox

La balade d’une vingtaine de minutes permet d’arriver au point de vue du glacier. Honnêtement, cette étape nous a semblé inutile même avant d’être allés jusqu’au Franz Josef, qui lui, vaut vraiment la balade. On ne peut pas s’approcher aussi près du glacier qu’on aurait voulu, on le voit de très loin. Seules les randos guidées permettent de s’en approcher. Là, il semblerait que les conditions climatiques et de terrain ne soient pas au rendez-vous. Tout le long du chemin, des panneaux préviennent des dangers et des risques encourus si on sort du sentier, si on se rapproche du glacier sans guide. Les rivières grossissent, il y a souvent des éboulements de pierres ou de glace.

Bref, une étape pas forcément indispensable à cette période de l’année, surtout si on a l’intention d’aller en direction du glacier Franz Josef à seulement 23 km.

Glacier Franz Josef

Avant toute chose, procurez-vous la petite carte du village Franz Josef qui vous indiquera très clairement les différentes randonnées à faire ici (disponible dans tous les i-sites de la région).

Plusieurs petites ou grandes randonnées sont à faire dans le coin. Nous avons d’abord fait celle qui se rapproche le plus du glacier, la Franz Josef Glacier Valley Walk. Malheureusement, le chemin est barré au milieu avec encore ces pancartes dissuasives.

« Attention, vous allez mourir dans d’atroces souffrances si vous avez le malheur de franchir cette barrière. C’est à vos risques et périls. Veillez à ce que personne ne vous suive si vous êtes l’odieux personnage qui saute par-dessus la barrière ».

J’exagère à peine.

Du coup, ça m’a dissuadé un peu même si Bastien insistait lourdement pour mettre le reste de mes jours en péril. Prudence est mère de sûreté.
Bon, blague à part, je pense que c’est quand même faisable de se rapprocher un max du glacier sans qu’il y ait péril en la demeure, mais le ciel menaçant nous a fait faire demi-tour.

Glacier Franz Josef

Nous sommes allés faire 2 autres balades. L’une qui grimpe à un viewpoint qui permet de voir le glacier de plus haut : Sentinel Rock Walk. En 20 minutes vous êtes en haut, des plaquettes informatives sont accrochées aux barrières montrant à quel point d’années en années, le glacier fond et recule. Il y a 18 000 ans, il s’étendait jusqu’à la mer à 19 km de là.
Ces 10 dernières années ont été très marquées par la fonte du glacier. Le panorama nous permet de voir jusqu’où arrivait le glacier en 2007, c’est bluffant. Si nous étions venus ici il y a quelques années, nous n’aurions pas du tout eu le même spectacle sous nos yeux. Aujourd’hui, le glacier a tellement reculé qu’il n’est plus possible de démarrer des randonnées glaciaires depuis sa base (c’était encore possible il y a quelques années). Si on souhaite marcher sur le glacier, il faut débourser une somme rondelette et s’armer de courage puisque seule une excursion en hélico vous permettra de le faire en vous déposant directement sur le glacier.

Rivière eau des glaciers - Nouvelle-Zélande

La 2e balade que nous avait faite est une boucle : la Douglas Walk/Peter Pool qui se fait en 1 h et qui permet d’arriver jusqu’à un pont de singe en traversant une forêt humide.

Gorges de Hokitika

Sur la route qui remonte la côte ouest de l’Île du Sud, nous nous accordons un petit détour de 64 km aller-retour pour aller voir les gorges de Hokitika. Nous profitons du beau temps, c’est extrêmement rare ici qu’il ne pleuve pas, la pluviométrie annuelle est énorme, il pleut 2 jours sur 3 en moyenne !
La couleur de l’eau bleue turquoise laiteuse des gorges est vraiment étonnante. Sa couleur et son aspect laiteux provient de l’eau des glaciers qui fondent. En été, l’endroit est super agréable pour se baigner et pique-niquer.

Gorges de Hokitika

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Goldsborough (DOC).
  • 6 $ par personne à payer en honesty box.
  • Toilettes nickel.
  • Eau du robinet.
  • À 17 km d’Hokitika.

Jour 17 : Les Pancakes Rocks et une rencontre providentielle (372 km)

Une longue route nous attend aujourd’hui. Notre objectif est de rejoindre le parc Abel Tasman pour faire une rando sur la journée de demain. 

En chemin, nous nous arrêtons voir les célèbres Pancakes Rocks. Pas besoin de faire de détour, c’est sur la route (à 42 km de Greymouth) et ça valait vraiment son pesant de cacahuètes !

Les Pancakes Rocks sont des falaises constituées de couches de calcaire surplombant la mer. Des morceaux de la falaise se sont décrochés avec le temps à cause du vent et de la pluie. Peu à peu, les dépôts de sédiments ont formé de la roche. 30 millions d’années : c’est le temps qu’il aura fallu pour donner naissance à ces falaises. Le spectacle des vagues heurtant de plein fouet la côte est impressionnant. L’eau s’engouffre à l’intérieur des cavités et ressort sous forme de geysers.

Pancake Rocks

Comment bien finir cette journée autrement qu’avec un bon gros Mc Do ? (Ouais on a craqué quelques fois…). Eh bien quelle riche idée nous avons eu là ! Comme le hasard fait très très bien les choses, notre repas sain et équilibré terminé, je vois une tête familière qui pousse la porte d’entrée… Extraordinaire ! Adrien (de Adeline & Adrien, rencontrés un mois plus tôt à Bali) vient d’entrer dans le Mc Do. Combien de chances y avait-il pour qu’on se retrouve ici ?

Du coup, on papote on papote parce qu’on est tous bavards et que quand on commence, on a du mal à se quitter. Super contents, on change rapidos nos plans et on s’organise la journée du lendemain ensemble. Nous prévoyons de faire tous les 4 le début de la Great Walk du parc national Abel Tasman sur la journée.

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping Kina Recreation Reserve à Motueka.
  • 5 $ par personne.
  • Toilettes et eau potable.
  • Installez-vous et le gardien passe dans la soirée pour récupérer l’argent.
  • En voiture, à 10 minutes de Motueka et à 45 minutes environ du début de la rando.

Jour 18 : Randonnée dans le parc national Abel Tasman (95 km)

Nous nous retrouvons tous les 4 à 8 h 30 pour le petit déjeuner, puis nous démarrons la Great Walk à 9 h 30.

Cette rando peut être effectuée dans les 2 sens. Ce n’est pas une boucle, vous pouvez démarrer du nord au niveau de Wainui Bay ou bien du sud au niveau de Marahau. Le trek entier prend entre 3 et 5 jours de marche (52 km). Il s’agit de longer toute la côte du parc Abel Tasman en alternant des portions dans la forêt et des portions au bord de plages sauvages. 

Nous partirons du sud, de Marahau avec l’objectif de regagner l’étape Anchorage, annoncée à 4 h de marche, puis de faire demi-tour.

Randonnée Abel Tasman - Nouvelle-Zélande

La rando était sympa bien qu’un peu ennuyeuse. On a tendance a préféré les randos en montagne avec un peu de grimpette, là c’est du plat tout le long. Les paysages ne sont pas très diversifiés, les passages dans la forêt sont parfois un peu longs, mais les points de vue valent vraiment le coup.

Nous mettrons 8 h pour faire l’aller-retour incluant la pause pique-nique d’1 h. Nous avons marché 25 km au total.

C’est étonnant de voir la différence entre ce morceau de côte nord et la côte ouest d’où nous arrivons. Le paysage est totalement différent et pourtant si proche en terme de kilomètres. Sable blond, eau turquoise, forêt dense.

Pour profiter au mieux de ce très beau parc national, il est idéal de combiner excursion en kayak et randonnée. Sur la journée ou même sur plusieurs jours (des huts pour faire les étapes de nuit sont disséminées sur le chemin), vous pouvez faire un bout du chemin en rando puis louer un kayak et faire un autre bout de la rando. Le fait de voir le parc depuis la mer permet d’en profiter davantage. 

Les i-sites vous donneront toute la doc nécessaire, notamment une petite carte indiquant le kilométrage, le temps estimé, les endroits où il faut faire attention de passer à marée basse, les lieux-étapes des huts pour dormir (à réserver à l’avance !), etc. Des water-taxis peuvent également vous déposer là où vous voulez et venir vous chercher, mais ce n’est pas donné.

Randonnée Abel Tasman - Nouvelle-Zélande

Pour bien finir cette journée, un bon repas s’impose ! C’est probablement la dernière fois que nous croisons nos copains tourdumondistes (nos itinéraires en Amérique du Sud ne concordent pas). C’est tout en émotion que nous nous quittons pour continuer notre route.

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping en plein centre-ville de Nelson, Montgomery Carpark. Gratuit.
  • Autorisé pour tous types de véhicules.
  • C’est un parking de ville, c’était top parce qu’il y avait des toilettes publiques.
  • Un autre parking est laissé à disposition juste en face, le Buxton Carpark.
  • À 8 h, il faut être parti pour ne pas gêner.
  • Pour 2 $ vous pouvez prendre une douche.
  • Peut être bruyant le week-end.

Jour 19 : Nelson, Picton et notre dernier jour dans l’Île du Sud (120 km)

Aujourd’hui, la première chose à faire est de trouve le i-site le plus proche afin d’y réserver notre traversée en ferry pour l’Île du Nord. En effet, notre voyage dans l’Île du Sud s’achève, demain nous serons dans le nord !

Nous la réservons au i-site de Nelson, là où nous avons dormi. Tous les i-sites proposent la vente de la traversée, vous pouvez aussi réserver sur le Net, les prix sont les mêmes.

La traversée est horriblement horriblement horriblement chère. Si vous n’avez pas de véhicule à faire passer, c’est moins cher de le faire en avion (mais beaucoup plus polluant aussi) ! Bref, la pilule est dure à avaler : 226 $ pour nous 2 et le van… 53 $ par adulte et 120 $ pour le van (-5,5 m). C’est la traversée la moins chère que nous ayons trouvé avec la compagnie BlueBridge. Toutes les jolies économies réalisées depuis que nous sommes arrivés en NZ viennent de s’envoler d’un seul coup. 😭

Nous nous rapprochons donc de la ville de Picton où nous dormirons ce soir pour prendre notre ferry demain matin. Nous passons l’après-midi à la bibliothèque (wifi gratuit) pour bosser un peu et en profiter pour recharger tout notre matériel avant de prendre la mer. ⛴

ℹ️ INFOS PRATIQUES ℹ️

  • Camping à Picton : Collins Memorial Reserve. Gratuit.
  • Autorisé aux non-self contained.
  • Toilettes.
  • Eau du robinet.
  • À 10 minutes de route de l’embarcadère des traversées.
  • Une douzaine d’emplacements dispos, mais mieux vaut arriver tôt, les voyageurs viennent ici passer leur dernière nuit dans l’Île du Sud avant de faire la traversée.
  • Info Douche ! Sur les docks du port de Picton, des douches chaudes sont à dispo : 6 minutes pour 2 $. C’est un peu galère à trouver, elles se situent derrière les locations de véhicules.

Allez, on se retrouve dans l’Île du Nord pour la dernière semaine de notre périple néo-zélandais !

Encore tout plein de belles choses à vous faire découvrir ! Parce que vous l’aurez compris : la Nouvelle-Zélande c’est le plus beau pays du monde ! 😎

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages et mes conseils de vadrouille !
Après 5 ans en agence de voyages et 5 ans en tant que responsable de formation tourisme, je me consacre maintenant au blogging, à la création de contenus et aux stratégies de référencement sur le Web !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires