Pampa amazonienne Bolivie - observation faune sauvage

Pampa en Bolivie | Amazonie et Faune Sauvage en 3 jours

Notre aventure de folie en mode survie dans la selva amazonienne bolivienne nous a tellement plu et donné envie de découvrir l’Amazonie sous un autre angle que nous remettons le couvert pour 3 jours de plus ! Mais cette fois, c’est dans la pampa bolivienne que nous vous embarquons (mais pas du tout en mode survie pour le coup). Nous partons pour un programme de 3 jours tout organisé (pas le choix) avec 2 nuits en lodge en pleine pampa. L’objectif ? Découvrir la faune sauvage des environs.
Alors, quelles sont les différences entre pampa et selva ? Que peut-on observer dans la pampa ? Où peut-on dormir ? On vous partage notre retour d’expérience sur la pampa en Bolivie. 🐊

Pampa Bolivie : Comment arriver à Rurrenabaque depuis La Paz ?

Depuis La Paz, 2 solutions s’offre à vous pour atteindre à Rurrenabaque en Amazonie. Rurrenabaque est une des villes de Bolivie les plus accessibles pour démarrer une aventure en Amazonie.
La Paz étant située aux environs de 3 800 mètres d’altitude, il vous faudra donc descendre tout ce dénivelé pour vous rendre en Amazonie, située au niveau de la mer.

1️⃣ Option 1 : l’avion. C’est pas donné donné, mais vraiment beaucoup plus rapide que le bus. AmasZonas est la seule compagnie qui assure la liaison. Vous trouverez des billets à partir de 520 BOB l’aller (les prix augmentent en haute saison).

2️⃣ Option 2 : le bus. Beaucoup moins cher que l’avion. Le trajet La Paz – Rurrenabaque en bus coûte 70 BOB en partant du terminal de bus Villa Fátima de La Paz ou 100 Bolivianos si vous réservez par le biais d’une agence qui vous achemine depuis le centre-ville. Le trajet dure entre 15 h et 20 h. Toutes les compagnies se valent (Yungueña, Totai, Transrurre), les bus sont quasiment tous les mêmes.

Nous avons fait le choix de partir en avion et de revenir en bus. On gagne du temps à l’aller et à la fois on gagne pas mal d’argent en rentrant en bus. Pour être honnête, on n’était pas très rassurés de prendre le bus à l’aller. Le dénivelé en descente est très important et la route longe de nombreux ravins.

On a entendu des histoires à dormir debout sur cette route. « 1 bus sur 10 tombe dans le ravin » ou encore « Au moins un bus par semaine se crashe… » !!

Les gens sont fous de dire des trucs comme ça. D’autant que c’est pas vrai du tout. Bref, comme vous le savez, il nous en faut plus pour nous faire flipper.

D’autant que désormais, la route empruntée par les bus qui descendent et qui remontent de Rurrenabaque, est beaucoup plus safe. On ne passe plus par cette fameuse « Route de la Mort » qui est réservée aux excursions à vélo, mais par une nouvelle route beaucoup moins dangereuse. 

Pour arriver à Rurrenabaque

Pour vous rendre à Rurrenabaque depuis La Paz, je vous conseille de consulter les disponibilités des bus et les prix sur Bookaway et faire votre réservation directement. ⬇️

Croyez-le ou non, ce trajet fut un des meilleurs que l’on ait fait en Amérique du Sud. Ou disons plutôt, un des moins pires 😅. N’oublions pas que les trajets en bus en Amérique du Sud lorsqu’il y a du dénivelé et des routes sinueuses sont loin de toujours être des parties de plaisir ! Un peu comme au Vietnam d’ailleurs, où on s’est fait aussi 2 ou 3 frayeurs ! 😨

Edit 2022 : ✈️ depuis la pandémie, plus aucun vol n’opère entre La Paz et Rurrenabaque. Seuls les trajets en bus permettent de rejoindre l’Amazonie. Peut-être seront-ils repositionnés plus tard.
Tous les prix sont mis à jour.

Quelle est la différence entre la pampa et la selva ?

La selva c’est la jungle. La forêt amazonienne comme on l’imagine quand on est gosse. De très hauts arbres, très feuillus, une forêt dense, des lianes. Un endroit très humide grouillant d’insectes. C’est dans la selva que nous avons vécu notre expérience en Amazonie en mode survie ! Un des souvenirs les plus marquants de notre aventure autour du monde.

La pampa, c’est aussi une partie de l’Amazonie. C’est dans cette partie que vous pourrez découvrir une faune sauvage très diversifiée. Ici, vous observerez des animaux dans leur habitat naturel. Fini les hauts arbres, les lianes et les grosses fougères, ici la végétation est rase et on navigue uniquement en barque sur les canaux marécageux en se frayant un chemin à travers les nuées de moustiques voraces qui pointent leur nez au crépuscule.

Pampa Bolivie
La Pampa en Bolivie.

Les 2 types d’environnements sont très différents. On n’y fera pas les mêmes activités du tout, on ne verra pas les mêmes paysages et on ne vivra pas les mêmes aventures.

On aurait tendance à vous conseiller sans hésiter de découvrir les 2, mais si votre temps est limité il faudra faire un choix : 

  • Si vous êtes plutôt adepte de safaris animaliers, choisissez la pampa où les animaux sont faciles à observer dans leur habitat naturel.
  • Si vous voulez vivre une expérience en jungle dans la forêt amazonienne comme on l’imagine quand on est enfant, alors choisissez plutôt la selva.
Pampa Bolivie

Les excursions pour aller en pampa en Bolivie avec une agence

Pour découvrir la pampa en Bolivie, vous n’aurez pas le choix que de passer par un tour organisé. En effet, on ne peut pas s’y rendre par ses propres moyens. Les agences de Rurrenabaque proposent toutes des expéditions de 3 jours et 2 nuits. Elles proposent globalement le même tour, mais les prix peuvent varier. Il faut comparer car les différences de prix peuvent se jouer au niveau de la nourriture, de l’hébergement et de la qualité du guide qui vous accompagne (bien que de nombreux guides travaillent avec plusieurs agences).

Excursion 3 jours réserve de Yacuma

Vous pouvez aussi réserver votre excursion dans la pampa (réserve de Yacuma) en ligne et à l’avance. Les excursions proposent toutes la même formule.
Pour avoir les détails ⬇️

Comment s’organise cette excursion dans la pampa ?

On dort dans des lodges en bois construites sur pilotis sur des bancs de terre au milieu de la pampa. Quand on dit « lodge », on peut avoir tendance à croire que c’est un hébergement un peu classe. Mais ne vous méprenez pas, c’est très rudimentaire, vous dormirez en dortoirs de 4 à 10 lits (équipés de moustiquaires parfois trouées) et vous vous doucherez avec un filet d’eau froide.

Nous avons compris que chaque agence possède son lodge dédié. Et c’est vrai que certains lodges sont mieux que d’autres (espaces communs sympas, terrasse au bord de l’eau, literie plus confortable, moustiquaire sans trou, prêt de bottes, etc.).

Vous partirez avec un guide conduisant le 4×4 depuis Rurrenabaque jusqu’au point d’ancrage des barques dans la pampa. C’est aussi lui qui conduit la barque. Certains guides sont mieux que d’autres, mais pour la pampa, c’est moins important qu’en survie dans la jungle si le guide est un peu moins bon. 😉

La taille des groupes peut varier. Les 4×4 peuvent contenir jusqu’à 8 personnes : le chauffeur, la cuisinière et 6 touristes. Nous étions 5 touristes au total, nous 2, Anaïs & Maxime (et oui, nous sommes encore ensemble pour notre plus grand bonheur 🤗) et Joris, un hollandais qui s’est joint à nous.

Prix et équipement nécessaire

Nous avons payé 480 BOB par personne pour 3 jours/2 nuits incluant tous les repas avec l’agence Escorpión Travels. Nous avons pu négocier le prix car nous étions 4 à vouloir faire l’excursion, les prix démarrent souvent autour des 600 BOB par personne. Il faut prévoir également 150 BOB pour entrer dans le parc national Santa Rosa del Yacuma.

Pas besoin de vous surcharger, un petit sac à dos avec le strict minimum suffit amplement :

  • Casquette,
  • lunettes de soleil,
  • crème solaire,
  • anti-moustiques (ils sont très très voraces !),
  • vêtements longs impératifs même s’il fait trèèès chaud et trèèès humide,
  • vêtement de nuit,
  • papier toilette,
  • lampe torche,
  • trousse de secours basique,
  • batteries de rechange et/ou chargeur portable.
Pampa Bolivie

💡 Pensez-y ! Pour bien organiser votre voyage en Bolivie, jetez un œil à notre bilan et budget de 3 semaines de voyage en Bolivie (on y parle prix, hébergements, transports, nourriture, visites, etc.).

Pampa Bolivie Jour 1 : Arrivée au lodge, safari photo et virée nocturne

Départ de Rurrenabaque : 9 h. Une longue route chaotique nous attend.

Pampa Bolivie

Départ pour la pampa

Pendant plus de 4 h, nous roulons sur une piste cabossée. Le guide nous arrête pour manger dans un petit village avant d’embarquer pour la pampa à Santa Rosa del Yacuma.

3 h de bateau nous attendent avant d’arriver au lodge où nous dormirons ce soir. En réalité, 1 h 30 suffit pour faire ce trajet. Mais l’aventure commence maintenant. Notre guide prend son temps, il s’arrête souvent pour nous montrer certains animaux se dissimulant dans les hautes herbes.

Nous arrivons au lodge, récupérons nos quartiers. Nous avons de la chance, nous aurons une chambre « privée » pour nous 4. Notre lodge est top ! Un petit bar sympa, une terrasse face au fleuve… Par respect pour la faune environnante, la musique et le générateur d’électricité se coupent à 22 h. Pensez alors à amener une lampe avec vous et à recharger vos batteries pendant le créneau d’électricité.

Une soirée des plus originales

C’est l’heure d’aller boire l’apéro et d’assister au coucher de soleil. Pour cela, nous reprenons notre barque et nous dirigeons vers un autre banc de terre à 10 minutes de là. Le seul « bar » de presque toute la selva est ici, tous les groupes de toutes les agences se retrouvent ici à 17 h pour admirer le coucher de soleil et faire une partie de foot. Guides contre touristes. Victoire des locaux.

Pour ce coucher de soleil, il y a du monde. C’est touristique, et en aucun cas romantique. Mais l’ambiance est sympa, bon enfant. On sirote une bière et on discute dans cet endroit perdu au milieu de rien.

Coucher de soleil

Le soleil n’affiche plus qu’un léger halo lumineux à l’horizon, le crépuscule signale l’arrivée massive de hordes de moustiques. C’est l’heure de plier bagage. Le temps de nous asperger massivement d’anti-moustique, c’est presque en courant que nous regagnons notre barque.

Après un copieux repas, nous n’allons pas nous coucher tout de suite. En effet, une virée nocturne se prépare. Nous repartons dans notre barque pour aller observer la faune de nuit. 

Les alligators sont à l’honneur ce soir, nous allons les épier. Ils se repèrent facilement de nuit, c’est un moment idéal pour les observer. Nous naviguons gracieusement sur ce bras sombre et trouble de la rivière. Seules les ombres créées par la lune nous aident à nous repérer. Grâce à nos lampes frontales, c’est avec un sentiment partagé entre la peur et la fascination que nous découvrons les yeux jaune orangé des alligators qui nous observent dans cette nuit noire. Ils sont nombreux. Ça scintille. 

Pourvu que la barque ne se renverse pas.

Pampa Bolivie Jour 2 : Chasse à l’anaconda et pêche aux piranhas, (rien que ça !)

Ce matin nous partons de très bonne heure ! Nous allons assister au lever du soleil sur la pampa. Le soleil se levant vers 6 h, nous partons à 5 h 30. 

Lever de soleil sur la pampa

Une petite demi-heure de barque à voguer sur cette eau calme dans la clarté du matin, et nous arrivons au spot choisi par notre guide pour voir le soleil se lever. Nous restons dans la barque pour assister à ce spectacle. L’endroit où nous sommes est le repère de dizaines et dizaines d’oiseaux. Leurs ombres se dessinent à l’horizon, au-dessus des arbres, dans les fourrés. Il y en a partout. On les cherche, on les devine. 

Lever de soleil sur la pampa en Bolivie

Ils se réveillent doucement de cette nouvelle nuit au cœur de la pampa. La luminosité laisse planer une onde de mystère. Le silence nous enveloppe. Nous attendons sans bruit, observons la nature qui s’éveille avec les premiers rayons du soleil.

Tout d’un coup le soleil pointe son nez et à mesure que nous nous déplaçons sur l’eau, nous entendons des cris stridents. Comme des pleurs de bébé. Les cris résonnent dans toute la pampa, c’est effrayant. Mais qu’est-ce donc ? D’où cela provient-il ?

Notre guide nous explique que sont des singes hurleurs. Perchés en haut de leurs arbres, ils annoncent le début de la journée à toute la faune de la pampa. Nous nous rapprochons de leur nid et avons pu les observer hurler et se balancer de branche en branche, de liane en liane, d’arbre en arbre. Un spectacle grandiose.

Pampa Bolivie

La chasse au reptile

Après un petit déjeuner de roi, la suite de ce programme dans la pampa en Bolivie consiste à partir à la recherche des anacondas. Youpi !
Je suis très impatiente, j’adore les serpents et je serai comblée de voir un immense anaconda qui se cache dans les hautes herbes.

Petit aparté : oui, j’aime bien les serpents, ils me fascinent. En même temps, je ne peux pas avoir peur de tout… Vous rappelez-vous de ma phobie des « chips » en Asie… ? Hmm…

Nous voilà donc partis avec nos bottes en caoutchouc à quelques minutes du lodge. Nous allons arpenter les marécages à la recherche d’anacondas. Bon j’avoue, c’est un peu bizarre.
Nous voilà à déambuler dans cet immense marécage… On pense poser le pied sur une touffe d’herbe rassurante et, au bout du compte, on se retrouve avec de l’eau vaseuse au-dessus du genou… Chaque pas est une surprise car nos bottes restent coincées dans la boue… On perd l’équilibre et on croise les doigts pour ne pas nous étaler dans la bouillasse… Et enfin, même si notre patience arrive à ses limites, on ne peut pas retrouver la terre ferme en un claquement de doigt… Tout ça dans l’unique but d’espérer tomber nez à nez avec un anaconda de 3 mètres.
Faut être maso ma parole ! 😂

Mais pas de panique. Ils sont durs à voir. Ils se cachent, ils ont peur et bien souvent ils vous entendent depuis trèèès loin et se font la malle. Pour voir un gros anaconda de 3 mètres, il faut être vraiment très chanceux (enfin, tout dépend de quel point de vue on se place 😅).

Après pas loin de 2 h de recherche en plein soleil, nous repartons bredouille… Hélas, pas de serpent en vue ! Notre ami hollandais nous fera une belle insolation en plein milieu du marécage, voilà les garçons en train de soutenir notre ami couvert de boue pour avancer pendant que les filles vident les dernières gouttes de leur gourde pour l’hydrater. Nous v’là bien !

De retour au lodge, nous entendons des cris. C’est un guide qui nous appelle en urgence.

Un bel anaconda se balade tranquillement et sereinement en plein milieu du lodge… Joli lot de consolation ! Il devait bien faire 1,50 mètre. Nous voilà ravis. On l’aura eu notre reptile.

Fin d’après-midi dans la pampa

Aux alentours de 16 h, quand la chaleur commence à être de nouveau supportable, nous repartons dans notre barque afin de trouver un spot de pêche. Nous allons apprendre à pêcher le piranha ! 

C’est tout un art. Que je n’ai point réussi à maîtriser. 😅 Mes camarades ont eu plus de succès, ce n’est pas grâce à moi que l’on aura à manger ce soir ! Échec cuisant : Piranhas 1 – Marjo 0. 

En réalité, c’est simplement parce que j’éprouve trop d’empathie pour ces petites choses à nageoires que j’ai fait « exprès » de ne pas en pêcher. Tous les autres sont tombés dans le panneau et ont cru que j’étais juste pas douée. Pff.
Quoi qu’il en soit, ils ont eu pitié et j’ai eu le droit d’en manger quand même. C’est plutôt bon, plein d’arêtes, mais fort goûtu !

Comme hier soir, tout le monde se donne rendez-vous pour le coucher de soleil-match de foot- bière. Je me suis même trouvée des partenaires de tarot pour ce soir, un groupe de français bien sympa dans le même lodge que nous. La soirée est parfaite.

Pampa Bolivie Jour 3 : Nage avec les dauphins et retour au bercail

Ce matin, nous allons nager avec les dauphins. Dans la rivière, il y a un sport où on peut observer des dauphins roses. Ces dauphins ne sont pas très glamour, ils ne ressemblent pas du tout aux dauphins que l’on a l’habitude de voir. Ils ont une tête plutôt bossue et une couleur grisâtre tirant vers le rose. Ils ne sont pas farouches, ne nagent pas vraiment avec les humains, mais sont curieux et peuvent avoir tendance à venir mordiller vos pieds. Les dauphins qui vivent dans ces rivières sont territoriaux. En effet, ils disposent d’endroits bien à eux, il n’y a donc aucun danger à se baigner près d’eux car ils chassent les alligators. Bon, l’eau reste tout de même bien trouble et bien maronnasse, on n’a pas forcément envie de s’y éterniser ! 😅 Surtout quand les branchages sous l’eau viennent vous chatouiller les pieds.

Nage avec les dauphins

C’était une expérience originale et plutôt sympa abstraction faite des barques d’américains/australiens qui ont confondu spring break et découverte de la faune sauvage. Mais bref.

Le repas de midi terminé, il est maintenant temps de rentrer au bercail, sur la terre ferme. Après 1 h 30 de barque, nous voilà dans la jeep en direction de Rurrenabaque.

Quels animaux peut-on voir dans la pampa en Bolivie ?

Nous avons eu beaucoup de chance car nous avons réussi à voir tous les animaux que nous souhaitions. La faune de la pampa est vraiment fantastique.

  • Nous avons vu de nombreux alligators et caïmans. Ils sont soit dans le fleuve et on ne voit que leurs yeux dépasser, soit sur les rives en train de se dorer la pilule au soleil.
  • Les dauphins roses se rapprochent de votre barque pour jouer. On ne les trouve pas partout, ils sont territoriaux et habitent des zones bien définies.
  • Nous avons vu des toucans (ça valait le détour !) et de magnifique aras (perroquets multicolores). Nous avons eu de la chance car ils sont assez rares, nous les avons vu complètement par hasard.
  • Nous avons vu un anaconda. De nombreuses tortues aussi.
  • Nous avons aperçu plusieurs capybaras sur les rives. Ce sont de gros animaux qui ne ressemblent pas à grand-chose. 😂 Mi-loutre, mi-marmotte avec la taille d’un gros chien. Ce sont des proies faciles pour les alligators, leur repas préféré.
  • Et puis des singes… plusieurs sortes, des petits, des singes titis, des singes hurleurs (qui portent bien leur nom) et des milliards et des milliards de moustiques… 🙃

Vous avez aimé notre petite aventure dans la pampa en Bolivie ? Parce que nous, on a a-do-ré ! L’Amazonie est une partie de la Bolivie totalement fascinante. Nous y gardons des souvenirs de fous. On serait bien restés plus longtemps dans le coin car le climat et la chaleur tropicale nous manquaient terriblement. Mais nous devons reprendre la route et poursuivre notre aventure.

Vous savez quoi ? Pour notre prochaine étape, on vous emmène dans le Sud-Lipez et au célèbre Salar d’Uyuni. Même pays, mais tellement rien à voir avec ce qu’on vient de vivre… On remonte à des altitudes délirantes et des températures glaciales !

Transparence du blog : Cet article contient des liens affiliés vers certains de nos partenaires. Si vous réservez en cliquant sur ces liens, une petite commission nous sera reversée. Bien sûr, cela ne change en rien le prix de votre réservation. Cela nous permet simplement de continuer à faire vivre ce blog et vous fournir du contenu 100 % gratuit et sans publicités.

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages et mes conseils de vadrouille !
Après 5 ans en agence de voyages et 5 ans en tant que responsable de formation tourisme, je me consacre maintenant à l'écriture, au blogging et aux stratégies de référencement sur le Web !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires