Lac Titicaca côté Bolivie | Séjour sur la Isla del Sol

Bonjour et bienvenue sur notre blog ! Comme vous pourrez le remarquer, notre blog se refait une beauté.
Donc désolés pour le design douteux, la mise en page totalement dégueu et l’absence de photos. 🙏
On est sur le coup ! 🙃
Merci de votre compréhension. Bisous.

Ah le lac Titicaca ! Tellement mythique, mystérieux, immense… Le plus grand et le plus haut lac navigable du monde ! 2 pays se partagent ce bleu profond, le Pérou et la Bolivie. C’est sur la Isla del Sol que nous décidons de profiter de cette merveille de la nature, du côté bolivien.

A 3810m d’altitude (ouais quand même!), le lac Titicaca mesure 200 km de long (ouais quand même!)… Il est si grand que l’on a du mal à se représenter cette immensité, on n’en voit pas le bout ! On dirait une mer… Il faut plus d’une journée pour le traverser en bateau et il peut atteindre jusqu’à 275m de profondeur par endroit ! On pourrait avoir envie de plonger dans ses eaux profondes, mais on déchantera vite, sa température moyenne est de 9°…

Nous ne nous arrêterons donc pas à Puno, la ville péruvienne la plus proche du lac Titicaca, nous partirons directement en Bolivie, au village de Copacabana afin de prendre un bateau pour passer une nuit sur la Isla del sol.

La traversée de la frontière fut très rapide. Après une nuit passée dans le bus pour regagner Copacabana depuis Cusco, nous étions les premiers arrivés au bureau de l’immigration de la frontière, un coup de tampon et hop le tour est joué, nous voilà en Bolivie !!

Pourquoi choisir la Bolivie plutôt que le Pérou pour voir le lac Titicaca ?

Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le conseil d’un ami : il a habité pendant 1 an au Chili et en a profité pour barouder dans le coin. Selon lui, la plus belle partie et aussi la plus éloignée du tourisme de masse et du folklore qui va avec, se trouve du côté bolivien, sur la Isla del Sol. 

Nous avons également entendu à plusieurs reprises que la partie péruvienne du lac est devenue très, trop touristique, à tel point que ce qui faisait partie des authenticités du Pérou se transforment petit à petit en la visite d’un zoo. Je parle entre autre des îles flottantes, les îles Uros. 

Ces fameuses îles, une soixantaine au total, sont des îles flottantes entièrement construites par l’homme. Elles sont constituées d’une épaisse couche de roseau de 3m d’épaisseur et ont une durée de vie d’environ 50 ans. Environ 2500 personnes vivent sur ces îles, pêchent, élèvent des poules et des canards en vendent ensuite le tout sur les marchés. Nous aurions vraiment été intéressés d’en apprendre plus sur ce mode de vie hors du commun si on ne nous avait pas mis en garde !

Je ne compte plus les fois ou on nous a dit « n’allez pas là-bas, c’est un piège à touristes, c’est pas authentique, c’est un Disneyland flottant, on essayera de vous vendre des trucs, etc… »

Nous avons donc décidé d’éviter cette partie, qui certes doit être très jolie, mais qui ne correspond pas à notre façon de voyager. 

Une bonne alternative pour la visite du lac si vous êtes au Pérou, serait de monter sur la péninsule de Capa Chica depuis la ville de Puno. Ainsi, vous pouvez avoir une belle vue sur les îles Taquile et Amantani et éventuellement y passer la journée en y allant avec un bateau.

Le mythe inca du lac Titicaca : le trésor englouti !

Une légende des Andes raconte qu’une partie du trésor des incas serait enfoui dans les profondeurs du lac ! 

Lorsque les conquistadores capturèrent l’inca Atahualpa, ils demandèrent leurs richesses en rançon afin de laisser la vie sauve à Atahualpa. L’inca fit alors venir de l’or et des richesses de part et d’autre du pays, notamment par le biais du lac Titicaca. Les espagnols finirent par exécuter Atahualpa. Lorsque les incas apprirent la nouvelle, de rage, ils balancèrent les richesses dans les profondeurs du lac ! 

Aucun écrit n’atteste cela mais le commandant Cousteau est venu en expédition dans la partie bolivienne du lac pour en avoir le cœur net. Ils ne trouvèrent que des poteries… 

Bref, le lac est tellement grand, que moi j’aime à croire que le trésor des incas est enfoui au fond et que personne n’a jamais réussi à mettre la main dessus 😀 !

Arrivée sur la Isla del Sol

Après 2h de bateau depuis la ville de Copacabana, nous voilà arrivés sur l’île. Nous arrivons sur la partie sud, à Yumani, mais des bateaux peuvent aussi arriver au nord. Nous avons choisi le sud car il semblerait qu’il y ait d’avantage de possibilité d’hébergement.

On peut aussi choisir d’arriver au nord et de rejoindre le sud à pieds par « le sentier des crêtes » qui traverse l’île sur 7 km. Cette balade permet de traverser l’île par les hauteurs, et d’avoir un panorama à couper le souffle sur les 2 côtés du lac et les montagnes qui l’entourent. 

Nous n’avons pas fait se sentier car nous avions nos gros sac à dos et nous étions encore un peu malades. N’ayant pas dormi à Copacabana et arrivant directement du bus de nuit, nous n’avions aucun endroit pour laisser nos backpacks. 

Nous avons donc dormi au sud et fait une balade dans la partie sud jusqu’aux ruines incas de Pilkokaina, c’était très sympa, les paysages sont sublimes.

2 jours et 1 nuit (en réalité 1 jour et demi) sont très suffisants pour séjourner sur la Isla del Sol. C’est petit et il n’y a pas grand chose à y faire si ce n’est profiter du lever et coucher de soleil sublimes ou juste admirer les profondes eaux bleues du lac Titicaca. 

On peut aussi y passer une seule journée (le premier bateau est à 8h30 et le dernier bateau est à 16h, attention ça change tout le temps…) mais du coup on zappe le lever et le coucher de soleil…

Le village de Yumani est vraiment petit, en réalité, il s’agit plutôt d’une succession d’hospedajes et de restaurants construits sur le flanc de la colline. L’idéal est d’emprunter l’escalier inca qui monte tout en haut (une petite demi-heure de montée avec les gros sacs) et de dormir dans un des hébergements qui surplombent l’île. C’est ce que nous avons fait et nous sommes très contents d’avoir fait ce choix.

On s’est fait un petit plaisir gustatif, nous avons dîné dans le restaurant Las Velas. Il s’agit d’une petite cabane-restaurant éclairée seulement à la bougie, tenue par un couple de boliviens adorables. On a d’abord bu une bière en admirant le coucher de soleil, puis on a mangé un délicieux plat (comme on n’avait pas mangé depuis bieeeeen longtemps!). Une truite en papillote avec des petits légumes pour Bastien et pour Marjo, découverte du Pejerrey, un poisson que l’on ne trouve que dans le lac Titicaca ! Un dé-li-ce !!

L’île est un lieu paisible pour passer du bon temps, avec un bouquin, ou même avec rien. Le cadre est vraiment reposant. Nous avons passé plus de 2h avec une petite fille de 5 ans hyper sociable qui nous faisait des blagues. On a joué, on a rit, on s’est pris en photo (elle était très demandeuse, une vraie starlette !). Un moment simple comme on les aime. 

INFOS PRATIQUES ISLA DEL SOL

Trajet Cusco (Pérou) – Copacabana (Lac Titicaca, Bolivie) : 90 NS avec la compagnie Titicaca. 13h de trajet de nuit.

Environ 1h à la frontière Pérou-Bolivie. On vous tamponne la sortie du territoire côté Pérou, puis quelques mètres plus loin, au bureau de l’immigration bolivien, on vous tamponne l’arrivée, avec un visa de 30 jours. Possibilité de le prolonger 60 jours de plus au bureau d’immigration de La Paz entre autre. 

Bateau Copacabana – Isla del Sol : 20 Bs par personne (aller). Ne pas réserver son billet de bateau par les agences de Copacabana mais acheter le billet directement à l’embarcadère, c’est moins cher et c’est évidement le même bateau ! 1h30 à 2h de trajet.

Nous avons pris le bateau de 14h à l’aller et sommes revenus le lendemain à 16h à Copacabana.

Il faut payer une taxe de 5 NS pour séjourner sur l’île, dans la partie sud. Et si vous faites la balade qui longe toute l’île, vous devrez payer la taxe pour la partie nord également ! Une « porte » et une petite dame en guise de gardien ne manquera pas de réclamer ce droit de passage !

Dormir sur la Isla del Sol

vous pouvez décider de séjourner au nord ou au sud de l’île. Le sud est plus fourni en hébergements. Nous avons dormi à l’hostal Inti Kala pour 80 Bs.

Les hébergements sont rudimentaires, parfois pas d’eau ou sinon de l’eau froide (pas d’eau courante dans tout le village, c’est l’eau du lac Titicaca qui est acheminée en haut par des mules, alors n’abusez pas sur la consommation d’eau!). 

Il fait très très froid sur l’île (on est quand même à 4000m!), malgré les quelques couvertures que fournissent les hospedajes, nous avons quand même dormi dans nos gros sacs de couchage. 

Très très peu d’hostales proposent des sdb privées, ou alors c’est hors de prix. Et même les chambres avec sdb communes ne sont pas données.

Pensez à retirer de l’argent à Copacabana, il n’y bien sûr pas de distributeur sur l’île !

On vous donne rendez-vous dans le prochain article pour l’expérience la plus inoubliable et la plus folle de notre voyage !! 

Après quelques jours à La Paz, nous retrouvons Anaïs & Maxime pour partir pour une expérience dingue : 3 jours en Amazonie bolivienne en mode « Survivor » !! Pas de nourriture, pas d’eau, 3 jours à devoir apprendre à survivre dans la jungle et se débrouiller pour manger, dormir et éviter les dangers qui rôdent… 😉 

On est impatients de vous raconter tout ça !!!

Marjo

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.