Cuzco et Vallée Sacrée inca

La Vallée Sacrée des Incas à moto + Visite de Cuzco | Infos pratiques

Pour profiter au mieux de la Vallée Sacrée des Incas, nous avons décidé de la visiter de manière un peu originale. En effet, nous avons choisi de louer une moto (250 cc) et de partir à la découvertes des sites sacrés de la région de Cuzco en totale autonomie. Nous quittons la ville de Huaraz et la région de la Cordillère Blanche, dans le nord du Pérou, avec des souvenirs merveilleux. Une nouvelle aventure aventure nous attend au départ de la merveilleuse Cuzco qu’on ne s’est pas privés de visiter, évidemment ! D’ailleurs, nous sommes restés un moment à Cuzco. Le temps d’apprécier. Voilà maintenant 10 mois que nous voyageons et rien ne sert de courir dans un voyage au long cours. Il y a des endroits où l’on a envie de rester. Tout simplement.
La Vallée Sacrée des Incas nous a littéralement fait faire un bond dans l’Histoire du Pérou. Ces sites sont fantastiques. Alors sans plus attendre, on vous embarque dans notre périple dans les environs de Cuzco. 🏍

Visiter Cuzco : on commence par les bases

Située à 3 400 mètres d’altitude, Cuzco est une ville très agréable où il fait bon flâner. Nous étions très impatients d’arriver à Cuzco. À nos yeux, c’est une ville mythique, renommée, empreinte d’histoire. Nous voulions goûter un peu à cette culture péruvienne très présente.

La ville de Cuzco nous a laissé une saveur particulière. C’est dur ne pas l’aimer. Authentique, avec ses ruelles pavées et ses rues piétonnes, vivante, avec ses nombreux bars et restaurants, culturelle, avec ses musées, églises et cathédrales, véritables bijoux d’architecture.

💡 La ville était d’une importance capitale au temps de l’empire inca. En effet, Cuzco signifie « nombril » en Quechua.

Églises, cathédrales et musées témoignent de la forte présence des conquistadores espagnols du 15e siècle et de leur désir d’imposer la religion catholique à un peuple qui préférait croire en la Pachamama, la terre mère, le soleil et les éléments. En effet, les monuments sont majestueux, imposants, riches. Ils sont le reflet de la volonté espagnole d’écraser les coutumes anciennes et d’imposer le catholicisme sur ces nouvelles terres de conquête. On comprend que la ville soit classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Cathédrale de Cuzco - Plaza de Armas

Cuzco est également le point de départ de nombreuses visites dans cette région du Pérou. Notre séjour ici fut ponctué par :

Durant tout l’hiver austral (l’été en Europe) et sauf rare exception, il fait tout le temps beau à Cuzco, le ciel est toujours bleu et les journées très ensoleillées. Un régal.

Arriver à Cuzco depuis Huaraz

ℹ️ Nous quittons le nord du Pérou après notre fabuleux trek de Santa Cruz en autonomie pour nous rendre directement à Cuzco. Nous devons alors repasser par Lima et un sacré périple nous attend !

Nous avons choisi de reprendre la compagnie Z Bus pour arriver jusqu’à Lima (50 soles) par un bus de nuit (8 h de trajet). Arrivés vers 6 h du matin à la gare de Lima, il nous a fallu attendre 13 h 30 pour que le bus pour Cuzco parte (les connections horaires des compagnies ne sont pas top, nous n’avions pas d’autre choix). Une seconde nuit dans le bus et près de 24 h de route nous attendent. En effet, nous n’arriverons qu’à 13 h le lendemain ! Ce dernier trajet nous aura coûté 110 soles par personne avec la compagnie Flores. C’était pas le grand luxe, mais c’était la moins chère et relativement bien malgré tout. Les compagnies renommées telles que Cruz del Sur ou Oltursa proposent le même trajet à 180 soles avec des prestations vraiment bien meilleures.

Les billets pour visiter la Vallée Sacrée des Incas + Cuzco

Il existe plusieurs types de billets de visite. Vous pouvez donc choisir celui qui sera le plus adapté à vos besoins :

  • Boleto turístico completo : c’est le billet le plus complet, il comprend 16 entrées. Il est valable 10 jours à partir de la date d’achat et coûte 130 soles. Il comprend :
    À Cuzco : le Musée d’art contemporain, le Musée d’histoire régionale, le Musée d’art populaire, le monument de Pachacutec, le Centre Qosqo de musique et danses typiques, le musée du Qoricancha,
    Autour de Cuzco : les ruines de Sacsayhuamán, Q’enqo, Puca Pucara, Tambomachay, Tipon, Pikillacta,
    Dans la Vallée Sacrée des Incas : les ruines de Pisac, Ollantaytambo, Chinchero et les terrasses de Moray.
  • Boleto religioso : il coûte 40 soles et comprend les entrées dans les monuments religieux de Cuzco (cathédrale de Cuzco, église de San Blas, temple de San Cristobal et palais de l’archevêché).
  • Boleto turístico parcial : il en existe 3 différents incluant chacun plusieurs sites. Ils sont valables 1 ou 2 jours consécutifs. Chaque billet coûte 70 soles. 
    N°1 : Sacsayhuaman, Qenqo, Tambomachay, Puca Pucara (sites archéologiques autour de Cusco).
    N°2 : Musée historique régional, musée d’art contemporain, musée d’art populaire, le Centre Qosqo de musique et danses typiques, musée du Coricancha, monument à Pachacutec, Tipon et Pikillacta.
    N°3 : les 4 sites incas importants de la Vallée Sacrée (Pisac, Chinchero, Moray et Ollantaytambo).

Tarifs mis à jour en 2022.

Nous avons choisi le boleto turístico parcial n°3. En effet, nous ne souhaitions pas visiter les musées de Cuzco ni les 4 petits sites plus proches. Ce billet est donc parfait pour ce que nous souhaitons faire.

À Cuzco, outre le fait de se balader dans les rues et succomber aux délicieuses pâtisseries locales, nous avons fait quelques visites sympa.

Point de vue sur Cuzco

Quartier San Blas : idéal pour dormir à Cuzco

C’est tout simplement dans ce quartier bien mignon que nous avons élu domicile. Des petites ruelles pavées qui n’en finissent plus de monter et où les escaliers s’enchaînent… Des boutiques, des restaurants, des maisonnettes… Le quartier de San Blas fait appel aux mollets, mais on ne le regrette pas, la vue offerte sur le reste de la ville est fantastique et il y fait bon vivre.

Une multitude d’hostales et d’hospedajes se trouvent dans ce quartier. Les prix démarrent à 15 soles par personne pour un dortoir avec sdb commune. Après avoir arpenté les rues et visité des dizaines d’hébergements (on trouvait cher pour les prestations proposées), nous avons fini par trouver la perle rare !

On recommande donc à 100 % l’hôtel Cuzca : idéalement placé, à 2 minutes à pied de la Plaza de Armas (donc hypercentre). Chambres très propres, eau super chaude, petit déjeuner inclus, terrasse panoramique sur Cuzco, wifi top. Les chambres sont à 90 soles la nuit normalement, mais nous avons obtenu toutes nos nuits à 60 soles en sympathisant avec la patronne. 😉

L’accueil était vraiment comme à la maison : la patronne s’est occupée de moi comme sa fille. Je suis tombée malade à la fin de notre séjour. Elle venait voir dans la chambre comment j’allais, me faisait une tisane, j’ai même eu droit à du pain et du beurre pour manger un peu. Adorable ! 💜 

Pour notre dernière nuit, nous avions oublié de réserver et l’hôtel s’est retrouvé complet. Elle a remué ciel et terre pour nous trouver une chambre dans tous les hospedajes du coin (je rappelle que c’était notre faute !). Et on a fini par dormir gratuitement sur la véranda intérieure de son hôtel dans nos sacs de couchage, à même le sol, sans que ça ne lui pose aucun problème…

Bref, si vous vous demandez où dormir à Cuzco, n’hésitez plus, on recommande chaudement le quartier de San Blas. 👍

Plaza de Armas : la place centrale de la ville

Toutes les villes d’Amérique du sud possèdent leur « Plaza de Armas », c’est la place centrale historique de la ville. La Plaza de Armas de Cuzco est l’une des plus belles places coloniales du Pérou. Bordée par la Cathédrale de Cuzco et la Iglesia de la Compania de Jesus, elle est une des rares au monde à posséder deux édifices religieux. Boutiques, cafés, restaurants, animation, on trouve de tout. Certains hôtels offrent une vue plongeante sur la place, c’est top.

Cathédrale de Cuzco – Catedral basílica de la Virgen de la Asunción

La visite de cette somptueuse cathédrale -qui déjà vaut le coup simplement de l’extérieur- est normalement payante (25 soles ou avec le boleto religioso). Le bon plan, c’est que l’entrée est gratuite pour tout le monde pendant les heures de messe. 

Alors vous pensez bien qu’on a sauté sur l’occasion. C’est probablement la première fois de ma vie que je vais à la messe (décidément, il y en aura eu des premières fois dans ce voyage !), mais ça nous a permis de voir l’intérieur de cette majestueuse et imposante cathédrale. 

Cathédrale de Cuzco

Alors essayez de faire le « moins touriste possible » parce que vous serez probablement les seuls gringos de l’église et un monsieur surveille les entrées en vous précisant bien de ne pas y aller pour faire du tourisme, c’est heure de messe.

ℹ️ 25 soles l’entrée ou inclus dans le boleto religioso. Gratuit pendant les heures de messe tous les jours de 6 h 30 à 8 h 30.

Casa Concha

La Casa Concha est une maison coloniale en plein centre de la ville appartenant désormais à l’université de Cuzco. Elle regroupe aujourd’hui une sélection de pièces archéologiques trouvées par Hiram Bingham sur le site du Machu Picchu entre 1911 et 1915.

Nous avons fait cette visite avant d’aller visiter le Machu Picchu et c’était une bonne idée. Nous avons appris plein de choses à travers des maquettes, des vidéos, etc., sur les activités qui avaient lieu sur le site inca, sur son histoire et sa découverte. Aucune indication de ce genre ne figure sur le site du Machu Picchu, cette visite est donc très intéressante à faire en amont.

ℹ️ 20 soles l’entrée. Ouvert tous les jours 9 h – 17 h (sauf le dimanche).

La Calle Hatun Rumiyoc

Vous passerez forcément par cette rue incontournable en plein quartier de San Blas ! La Calle Hatun Rumiyoc est une ruelle inca bordée d’un mur de pierre parfaitement taillées et empilées et qui tiennent sans mortier. Parmi elles, une pierre se démarque : elle comporte 12 faces. Bien sûr, toutes les pierres sont d’origine. C’est magnifique.

La Vallée Sacrée des Incas à moto : Visite sur 2 jours

La région autour de la très centrale ville de Cuzco était un peu le « grenier » des incas. Ils cultivaient en masse le maïs sur leurs innombrables terrasses étagées à flanc de montagne. Outre les sites archéologiques incroyables, la vallée offre des panoramas saisissants.

Pour profiter au mieux de ces 2 jours de visite dans la Vallée Sacrée des Incas, nous avons donc décidé de louer une moto (250cc).

Bien sûr, louer une moto nous coûte plus cher que si nous avions réservé un tour par une agence. Toutefois, nous avons réussi à l’avoir pour un bon prix (toutes les infos en fin d’article).

Le gros avantage que présente cette solution, c’est la liberté et l’autonomie dont nous disposons. Nous restons le temps que nous voulons sur chaque site, nous pouvons dormir au village d’Ollantaytambo, et surtout, nous pouvons emprunter des petites routes -enfin plutôt des chemins- grâce à notre moto.

Vallée Sacrée des Incas

Vallée Sacrée des Incas Jour 1 : Pisac et Ollantaytambo

Nous partons de Cuzco à 9 h, nous arrivons au premier site à 10 h 15 : il s’agit de Pisac. II se situe à seulement 32 km au nord de Cuzco.

1ère partie de journée : Pisac

Pour visiter les ruines de Pisac, il faut se rendre à 7 km au-dessus du village. On peut y monter à pied depuis le bas du village ou emprunter la route qui y monte. Cette route est très jolie, on peut voir les dizaines de terrasses s’échelonner à flanc de falaise, panorama que vous ne verrez pas en montant à pied. Si vous le souhaitez, des taxis peuvent vous monter et vous pourrez ensuite redescendre à pied.
Nous avons visité le site pendant près de 2 h 30. Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça. C’était fabuleux !

Le site se divise en plusieurs ruines. J’ai eu un gros coup de cœur pour les ruines de l’Intihuatana et son temple du soleil. L’architecture inca est fascinante. En effet, le système d’irrigation fonctionne encore parfaitement, le bassin sacré est toujours là. On se croirait clairement dans un album de Tintin en attente d’une éclipse solaire pour s’épargner le sacrifice !

Nous avons déjeuné au marché de Pisac. Tout un tas de gargotes avec des menus entre 4,50 et 6 soles. Très bon et comme d’habitude très copieux.

Vallée Sacrée des Incas à moto - Pisac

2e partie de journée : Ollantaytambo

Nous avons repris la route en début d’après-midi pour rejoindre le site archéologique d’Ollantaytambo. Nous avons mis environ 1 h 30 pour y arriver avec notre moto. Le site est le dernier de la Vallée Sacrée des Incas, tout à l’ouest.

Le site se divise en 2 parties. Une partie gratuite, les ruines de Pinkuylluna, que nous visiterons en cette fin d’après-midi et la partie incluse dans notre fameux boleto, la forteresse d’Ollantaytambo. Nous prendrons le temps de la visiter demain matin puisque nous restons dormir ici.

Vallée Sacrée des Incas - Ollantaytambo

L’environnement est superbe, c’est une vallée enclavée protégée par les montagnes de part et d’autre.
Les ruines Pinkuylluna sont en contre-haut du village, il s’agit d’anciens greniers à grains, des entrepôts de stockage.

💡 Une petite balade permet d’y monter et de redescendre dans le village par un autre chemin. C’est la dame de notre hospedaje qui nous a indiqué ce plan. Montez par le portail en face de l’hospedaje Las Portadas et redescendez par le chemin normal une foi en haut des ruines.

Vallée Sacrée des Incas - Ollantaytambo

Le panorama de là-haut est splendide, on domine toute la ville et la forteresse se dresse en face de nous baignant dans les dernières lueurs du soleil.
Le village est adorable, constitué de ruelles pavées en damier respectant les plans incas.

Vallée Sacrée des Incas Jour 2 : Ollantaytambo, Moray et les Salinas de Maras

Levés à 6 h 30 ! La forteresse n’attend que nous, nous voulions y être pour l’ouverture (7 h) et ainsi profiter du site tous seuls. Le soleil se lève progressivement sur la vallée, dévoilant une ambiance mystérieuse. Cette forteresse fut construite dans le but de surveiller le chemin du Machu Picchu. Les conquistadores espagnols tentèrent l’ascension du haut escalier qui menait à la forteresse et se sont fait accueillir par les incas par une pluie de flèches et de pierres.

Un circuit permet de traverser les ruines puis de suivre le flanc de la montagne jusqu’à des entrepôts avant de redescendre par les terrasses en suivant un système d’irrigation ingénieux. Le bas du site est génial !
Nous resterons 1 h 30 sur ce site pour finir par un petit déjeuner avec vue sur les ruines de la forteresse. 👍
Nous repartons de Ollantaytambo vers 10 h.

Ollantaytambo

Le site de Moray

La prochaine étape est le site de Moray. Cette portion de route est géniale. En moto, c’était excellent ! Nous avons pris des petits chemins de terre surplombant les vallées et offrant des panoramas délirants. En une petite heure, et en nous arrêtant régulièrement prendre des photos, nous arrivons sur le site de Moray. 

La visite est finalement assez rapide, le site n’est pas grand. En revanche, il est très impressionnant !

Vallée Sacrée des Incas - Moray

Nous y découvrons un ingénieux système de terrasse en amphithéâtre creusé dans 3 cirques naturels. Il s’agirait d’un ancien centre de recherches agronomiques. Leur forme permettait de simuler différents microclimats autour des anneaux concentrique. La zone la plus chaude étant située en bas au centre et les zones se rafraîchissent à mesure que l’on remonte.

Nous déjeunons au village de Maras. C’est un tout petit village un peu perdu et très pittoresque. Au marché de la Plaza de Armas, on trouvera de quoi manger (pas grand chose tout de même !) pour 7 soles le menu.

Salinas de Maras

Notre prochain et dernier site à visiter, sont les salines de Maras. Depuis le village, on peut rejoindre les salines de 2 manières. Soit on part à pied depuis le village dans un chemin qui mène aux salines, soit une route goudronnée permet aux bus de s’y rendre. Comme nous avons notre moto de compet’, on s’est dit que ça serait sympa de prendre le chemin de rando en moto et d’arriver aux salines par cet endroit. Ça passe sans problème en moto sur le chemin sauf à la fin, sur les 50 derniers mètres, j’ai du descendre car c’était assez pentu. Nous avons remarqué qu’il n’y avait finalement aucun avantage particulier à passer par ce chemin puisque tout le monde arrive au même endroit, marcheurs et bus. Vous pouvez donc sans complexe choisir de trouver quelqu’un qui vous amènera jusque-là depuis le village.

Le site est étonnant. Nous observons ces terrasses de sel en pleine cordillère des Andes. Plus de 4 000 bassins de sel ont été taillés sur le flan d’un vallon encaissé où s’écoule un fleuve salé. Malin ? Tellement.

Il faudra vous acquitter de la somme de 10 soles pour visiter les salines qui ne sont incluses dans aucun des boletos. Nous resterons 1 h 30 à déambuler dans les salines.

Pour finir, nous regagnons Cuzco en 1 h 30 – 2 h de route en fin d’après-midi.

Infos Pratiques de notre visite de la Vallée Sacrée à moto

Cette petite escapade nous aura coûté au total 40 soles d’essence et 140 soles de location de moto (250 cc) pour 2 jours avec casque de cross et fixation GoPro + gants. 

  • Agence de location : Off Road Motorcycle Peru. Calle Plateros, Cusco.
  • Caution : passeport ou 100 $ (nous avons préféré laisser des dollars). 
  • Kilométrage pour toute la Vallée Sacrée : 170 km.

Bien sûr nous n’avons pas le permis moto, mais ici (comme en Asie) pas besoin du permis pour louer une moto, ils s’en fichent. En revanche, niveau assurance, c’est à vos risques et périls, qu’on soit bien d’accord là-dessus. Et nous sommes bien conscients que nous n’étions absolument pas couverts en cas d’accident…

Les agences proposent les 2 jours pour 80 soles, mais en faisant l’aller-retour depuis Cuzco chaque jour. L’avantage : elles proposent les services de guides qui nous auraient été bien utiles sur certains sites.

Paysage Pérou - Région de Cuzco

Alors cette petite virée dans la Vallée Sacrée des Incas vous a plu ? En tout cas, nous, on s’est bien amusé ! Prêt pour suivre encore nos aventures ? Car la suite ne sera pas de tout repos. En effet, on s’est lancé un gros défi ! Nous partons pour 8 jours de trek à travers les ruines peu connues du site inca Choquequirao avec, à la clef, une arrivée sur le Machu Picchu (sans vous spoiler, j’en ai chié ma race et la fin fut chaotique).

💡 Enfin, pour bien préparer votre voyage au Pérou, je vous invite à consulter notre bilan et budget de 40 jours de voyage au Pérou. Des tas d’infos pratiques (itinéraire, budget, transports, prix, nourriture, etc.) pour vous aider dans vos préparatifs.

Marjo

Bonne vivante, j'adore me marrer et je ne refuse jamais un apéro, c'est un principe. J'aime partir à l'aventure en pleine nature avec mon sac à dos. Avec bonne humeur et sans langue de bois, je vous partage mes récits de voyages et mes conseils de vadrouille !
Après 5 ans en agence de voyages et 5 ans en tant que responsable de formation tourisme, je me consacre maintenant au blogging, à la création de contenus et aux stratégies de référencement sur le Web !

View stories

Lâche ton com' !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires